Les brèves du 18 mai 2020

Air Canada : La première compagnie aérienne canadienne, qui a réduit ses vols de 95% en raison de la fermeture des frontières et des mesures de confinement, a décidé de réduire ses effectifs « de 50 à 60% », a-t-elle indiqué dans un communiqué transmis par courriel. La compagnie, qui compte environ 38.000 employés, explique qu’elle ne prévoit pas un retour à la normale avant longtemps.

Airbus : Le constructeur aérien réfléchit à une restructuration qui pourrait impliquer des licenciements allant jusqu’à 10 % des effectifs (134.000 salariés au total, dont 90 % en Europe), soit plus de 10.000 personnes. La direction devait tenir une réunion avec les cadres dirigeants du groupe le 14 mai pour articuler l’ensemble de sa nouvelle stratégie. Pour l’heure, Airbus a déclaré qu’aucune décision importante ne serait prise avant l’été.

IATA : La reprise sera lente, très lente. C’est le message qu’a fait passer l’Association internationale du transport aérien. Selon elle, le transport aérien ne devrait pas retrouver son niveau de trafic avant 2023 avec, d’abord, un redémarrage sur les liaisons intérieures cet été, suivi d’une reprise très progressive du trafic international.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY