Les brèves du 14 octobre 2020

Le Wall Street journal a sondé des professionnels américains du tourisme sur leur vision des voyages post-coronavirus. Où allons-nous voyager à l’avenir ? Comment les hôtels, les compagnies aériennes, les aéroports et même les bagages vont-ils évoluer ? Le journal américain prédit une désertion des capitales européennes habituellement les plus courues et un intérêt plus marqué des voyageurs pour des villes à la fréquentation et à la densité démographique moindre, tout en ayant une forte offre culturelle à l’instar de Lyon ou encore Hambourg. (Avec Trends Tendances)

Airbus : les syndicats valident le plan de sauvegarde de l’emploi. Après trois mois de négociations, les syndicats représentant la majorité des travailleurs français de l’avionneur ont signé un accord qui ouvre la voie à la réduction de 4.200 emplois en France, dont 3.400 à Toulouse. Les syndicats affirment que l’accord évitera les licenciements obligatoires, bien que le PDG Guillaume Faury ait récemment averti le personnel que les mesures volontaires ne seraient pas suffisantes. (Avec Deplacements Pros)

Le gouvernement italien a nommé le conseil d’administration qui gérera la future Alitalia nationalisée, une compagnie qui recevra un apport initial de 3 milliards d’euros de la part de l’Etat et qui aura environ 6.500 employés, a indiqué le ministère de l’économie dans un communiqué. La nouvelle compagnie aérienne, qui s’appellera Italia Trasporto Aereo, Alitalia Ita, bénéficiera d’une injection de 3 milliards d’euros, que le gouvernement italien avait déjà prévue en avril lorsqu’il a pris la décision de refaire appel public à l’épargne afin d’éviter la faillite. (Avec Deplacements Pros)

La fermeture de la base Norwegian à Gatwick est à l’étude a déclaré un porte-parole, alors que la compagnie à bas prix intensifie sa campagne de réduction des coûts pour survivre à la pire crise du secteur. Le déménagement pourrait toucher 259 membres du personnel de cabine et pilotes, soit un peu moins d’un quart des 1 142 employés du deuxième aéroport le plus fréquenté de Grande-Bretagne, a déclaré le porte-parole alors que la compagnie aérienne entamait une période de consultation de 45 jours avec le personnel et les syndicats. (Avec Deplacements Pros)

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY