Les brèves du 13 mai 2020

Brussels Airlines : L’accord pour une aide publique à la compagnie est sur pause. En attendant que la maison-mère de la compagnie, le groupe Lufthansa, ait elle-même négocié et obtenu une aide du gouvernement allemand. L’annonce d’un plan de restructuration, ce mardi matin, est sans doute une manière, pour le groupe Lufthansa, de faire pression sur l’État belge, qui tarde à accorder un soutien à sa filiale. La compagnie demande 290 M€ de crédit pour tenir le coup durant la crise et le lent redémarrage des vols à partir du 1er juin prochain. (Avec Trends tendances)

Ryanair : Les vols de la compagnie low-cost irlandaise repartiront des aéroports de Brussels Airport et Charleroi (BSCA) dès le 1er juillet, a annoncé mardi le directeur général et fondateur du groupe, Michael O’Leary. Des réservations ont déjà été enregistrées en Belgique, a-t-il indiqué mardi à l’agence Belga. Elles concernent principalement la Grèce, le Portugal, la France, l’Italie et l’Espagne. Mais de nombreuses réservations sont aussi effectuées vers la Belgique. « Beaucoup d’employés de la Commission européenne et d’autres organisations de l’UE souhaitent reprendre le travail », selon lui. (Avec Belga)

Boeing : Le patron du géant aéronautique américain a jugé « fort probable » qu’une des grandes compagnies aériennes américaines ne soit forcée de cesser ses activités à cause du terrible impact de la pandémie sur le secteur du transport aérien. « Vous savez quelque chose va se passer quand septembre va arriver. Le niveau du trafic aérien ne reviendra pas à 100%, il ne sera même pas à 25% », a affirmé M. Calhoun, dont l’entreprise souffre elle aussi de l’impact de la maladie Covid-19 sur tout ce qui touche au transport aérien, mis à genoux par les restrictions de déplacement internationaux et les mesures de confinement dans de nombreux pays. (Avec AFP)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY