Les brèves du 09 octobre 2020

Jamais, depuis sa naissance, EasyJet n’avait enregistré une perte annuelle. C’est désormais chose faite. La compagnie aérienne a communiqué, jeudi 8 octobre, prévoir une perte avant impôt comprise entre 815 et 845 millions de livres (entre 895 et 930 M€) pour l’exercice 2019-2020 achevé fin septembre. « Cette année, ce sera la première fois de son histoire qu’EasyJet réalisera une perte », regrette Johan Lundgren, directeur général de la compagnie. Le nombre de passagers transportés a chuté de 50% (à 48 millions) sur l’exercice 2019-2020. « Sur la base des restrictions de voyage en cours, nous prévoyons d’opérer à environ 25% de notre capacité pour le 1er trimestre de l’exercice 2020-2021 », qui correspond à octobre-décembre 2020. (Avec L’Echo Touristique)

De nombreuses compagnies aériennes menacées de faillite, prévient l’IATA. Les compagnies aériennes du monde entier font face à une hémorragie de liquidités à un rythme d’environ 300.000 $ par minute, soit 13 milliards de dollars par mois, ce qui pourrait acculer à la faillite de larges pans de l’industrie en quelques mois. Avec des niveaux de trafic qui devraient rester faibles jusqu’en 2021, l’IATA pense que les transporteurs continueront à brûler de l’argent l’année prochaine, à un rythme de 5 à 6 milliards de dollars par mois, collectivement,même en supposant qu’un vaccin Covid-19 soit découvert. (Avec Deplacements Pros)

La branche long-courrier de la compagnie aérienne à petit budget phare de Malaisie, AirAsia X, a proposé de restructurer sa dette et de réduire son capital-actions émis pour éviter la liquidation et ouvrir la voie à de nouveaux capitaux, a-t-elle déclaré ce mardi. AirAsia X a déclaré dans un communiqué séparé qu’elle était confrontée à de sévères contraintes de liquidité pour faire face à la dette et aux autres engagements financiers et sans retour à la normale en vue, « un défaut imminent d’engagements contractuels précipitera une éventuelle liquidation de la compagnie aérienne ». (Avec Le QDT)

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY