Les brèves du 05 juillet 2021

RYANAIR lorgne les créneaux de BRUSSELS AIRLINES pour doubler ses activités à ZAVENTEM. Malgré l’aide d’État de 290 M€ dont elle a bénéficié et l’importante réduction de son personnel et de sa flotte consécutive à la crise du coronavirus, la compagnie aérienne belge refuse cependant de libérer ces créneaux, a déploré ce jeudi Michael O’Leary, le grand patron du transporteur à bas coûts irlandais, de passage à Bruxelles. (Avec Belga)

FRANCE: Mauvaise nouvelle pour les touristes étrangers qui envisagent de se rendre dans l’Hexagone cet été. Les tests de détection du Covid-19 deviendront « payants dès le 7 juillet pour les touristes étrangers » venant en France, a affirmé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Ils seront facturés « à hauteur de 49 € pour les PCR et 29 € pour les antigéniques », a-t-il ajouté, pour qui « c’est une question de réciprocité sachant que ces tests sont payants dans la plupart des pays pour les Français qui voyagent ». (Avec Capital)

La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie à l’encontre d’IAG, la maison-mère de BRITISH AIRWAYS et IBERIA, craignant une réduction de la concurrence sur le marché espagnol. IAG est déjà au cœur de l’actualité depuis quelques jours. Des bruits de couloirs laissent entendre que la holding pourrait vendre British Airways pour renflouer ses caisses. Willie Walsh, l’ancien patron de British Airways puis d’IAG, a estimé cette option possible mais peu probable. (Avec Deplacements Pros)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY