Les Belges veulent voyager !

La forte croissance des intentions de voyage des Belges ouvre de nouvelles perspectives pour le tourisme entrant en Allemagne...

© Mainau GmbH/Peter Allgaier

70% des personnes interrogées souhaitent voyager au cours des six prochains mois – selon Touring : 63% des Belges n’ont pas l’intention d’annuler leur voyage – la demande est explicite pour cet été de juin à septembre et le potentiel pour 2023 est supérieur au niveau d’avant la crise sanitaire

Le nombre d’Européens prévoyant de voyager à nouveau à l’étranger au cours des prochains mois est en forte augmentation. Selon la dernière étude de la Commission européenne du tourisme intitulée « Monitoring Sentiment for Domestic and Intra-European Travel », 70% des personnes interrogées ont l’intention de voyager au cours des six prochains mois.

Cela signifie que les intentions de voyage de la septième vague de l’enquête de mai 2021 sont nettement plus élevées que les chiffres comparables des enquêtes précédentes de décembre 2020 (54%) et février 2021 (56%).

Plus de la moitié des personnes ayant l’intention de voyager (51%) prévoient de se rendre dans d’autres pays européens, tandis qu’un peu plus d’un tiers (36%) souhaitent rester dans leur propre pays. Le baromètre des vacances de Touring confirme cette conclusion : pas moins de 63% des Belges n’ont pas l’intention d’annuler leur voyage.

Parmi les personnes qui n’ont pas encore réservé leur voyage, 11% envisagent de se rendre en Allemagne, ce qui représente également une augmentation par rapport aux réservations allemandes d’avant la crise. En Flandre, l’Allemagne occupe même la troisième place des destinations de vacances les plus populaires avec 17%.

Petra Hedorfer, Présidente du conseil d’administration de l’ONAT, explique: « La forte hausse des intentions de voyage des Européens, la baisse des taux d’incidence, l’avancée des campagnes de vaccination sur les principaux marchés sources et la facilitation des voyages grâce au certificat COVID numérique de l’UE, constituent une bonne base pour la reprise du tourisme en Europe. L’accent mis sur les voyages en Europe en particulier est un bon signal : avant même le début de la pandémie, environ trois quarts des touristes entrant en Allemagne étaient générés en Europe, au cours de l’année de crise 2020, cette part a même atteint 85 pour cent. L’attrait pour la marque Allemagne Destination Voyage a été maintenu par des actions marketing pendant la crise, offrant ainsi de bonnes conditions pour continuer à développer sa forte position concurrentielle pour le tourisme entrant en Allemagne après la crise sanitaire. »

La demande est particulièrement prononcée pour les mois d‘été : 31% des personnes prêtes à voyager veulent partir dès juin/juillet, 41% aux mois d’août/septembre et 16 pour cent ne prévoient pas de voyage avant la fin de l’automne.

L’état des réservations prouve que les personnes désireuses de voyager mettent effectivement en œuvre leurs intentions de voyage : 42% ont déjà effectué des réservations, 40 pour cent ont choisi leur destination, et seulement 19% des personnes souhaitant voyager sont encore indécises quant à leur destination de voyage.

Des analyses récentes de Tourism Economics confirment les perspectives positives à long terme pour l’Allemagne comme destination touristique. Selon ces analyses, l’Allemagne pourrait atteindre environ 92,1 millions de nuitées internationales en 2023, dépassant ainsi le niveau d’avant la crise de 89,9 millions de nuitées en 2019.

Retrouvez l’ensemble de l’étude en anglais ici.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY