Les Belges emportent leur sac d’ordinateur pour télétravailler sur la Costa Blanca

Le télétravail étant à nouveau obligatoire, de nombreux Belges préparent leur sac d’ordinateur pour aller exercer leur métier sous le soleil espagnol. C’est en tout cas ce que constate l’organisation immobilière Provia. « Il ne faut pas chercher longtemps pour en trouver les raisons : la Costa Blanca n’est pas très loin, elle est ultra accueillante avec ses villes dynamiques et ses 300 jours de soleil par an, et surtout, la vie y est bien moins chère qu’en Belgique. »

La crise sanitaire nous aura au moins appris une chose : beaucoup de gens peuvent exercer leur métier n’importe où. Cela ne doit pas nécessairement être un coin improvisé dans la maison, la terrasse d’une villa dans le sud fera aussi très bien l’affaire. Depuis la réinstauration du télétravail obligatoire, de très nombreux Belges se sont envolés pour la Costa Blanca, afin d’y travailler dans des conditions plus agréables.

« La tendance a démarré pendant le premier confinement, et n’a pas disparu depuis. Nous apprenons par plusieurs promoteurs immobiliers affiliés à notre organisation que leurs clients demandent de plus en plus souvent de prévoir un espace bureau sur les plans de construction. Ils pourront ainsi travailler avec tout le confort nécessaire dans leur appartement ou villa. Pour celui qui veut retirer un rendement de son investissement, un espace bureau à domicile est un atout supplémentaire à exploiter pour louer son bien », confirme l’organisation immobilière Provia.

Le climat est une raison majeure pour laquelle les télétravailleurs choisissent la Costa Blanca.
« Pendant les mois d’hiver, la température moyenne en journée ne descend pas en dessous de 15 degrés. Certains jours, il fait même plus de 20 degrés, et si le soleil brille, la température ressentie est encore plus élevée. L’accessibilité est également un facteur attractif. Depuis n’importe quel aéroport belge, et même depuis Eindhoven, Maastricht et Düsseldorf, l’offre de vols quotidiens est énorme, et le temps de vol de deux heures à peine. Et surtout, il n’y a pas de files. »

Contrairement à d’autres régions d’Espagne, la Costa Blanca se trouve au cœur d’un environnement dynamique. « Il y a tellement de gens qui ont une résidence secondaire ici, que tout reste ouvert toute l’année : cafés, restaurants, commerces. Et tout est bien moins cher qu’en Belgique. Il n’est pas exceptionnel de voir la facture divisée par deux. L’énergie et d’autres frais fixes sont moins élevés sur la Costa Blanca. Si vous additionnez tout, vous ne serez pas surpris de voir autant de Belges venir télétravailler dans le sud. »

4 conseils aux télétravailleurs de la Costa Blanca

1. Choisissez un opérateur qui vous garantit une connexion internet rapide et stable.

2. Cherchez la formule qui vous correspond. Avec certains abonnements, vous ne payez que les jours où vous utilisez l’internet. En dehors de ces périodes, la connexion est interrompue.

3. Ne travaillez pas sur la table de la salle à manger, aménagez un endroit dans une autre pièce. Dans le séjour ou dans une pièce séparée.

4. Planifiez votre journée en y incluant des périodes de détente.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY