Les «baromètres» du tourisme en France: des enseignements pour tous

Traditionnellement, désormais, c’est lors de l’IFTM à Paris que le cabinet Guy Raffour présente et commente les résultats de ses deux enquêtes sur les vacances de Français et la perception des agences de voyage. Leurs conclusions sont toujours intéressantes et riches d’enseignements pour tous les professionnels du tourisme, et pas seulement en France.

Guy Raffour est d’abord revenu sur son baromètre présenté début juillet (PagTour du 12 juillet 2018) qui enregistrait un record, depuis 16 ans qu’existe son « baromètre » : 64% des Français de 15 ans et plus sont partis en tourisme de Loisir en 2017.

Pour la première fois également, 55% d’entre eux se sont dit « prêts à sacrifier d’autres dépenses » pour se changer les idées, se ressourcer, décompresser, s’évader, se retrouver avec des proches, se dépayser, revenir plus forts pour affronter un quotidien vécu comme stressant.

La recherche du changement

Guidés par la volonté de changement, les Français recherchent de plus en plus de nouveaux lieux de séjour. Mais ils cherchent à optimiser le rapport dépenses/ plaisir et accentuent leur niveau d’exigence vis à vis des acteurs de l’offre. En changeant de lieu, les Français souhaitent vivre des vacances plus intenses, plus dépaysantes, plus expérientielles.

Les deux tiers des Français qualifient leurs vacances de « très réussies », les principales raisons de satisfaction étant liées à la météo, à l’enrichissement personnel, à la découverte, au cadre agréable, au dépaysement… Leur satisfaction, observe Guy Raffour, est corrélée à l’engagement et à l’empathie des acteurs locaux privés, publics et grand-public.

Leur engagement doit se traduire par une volonté d’accueillir et distraire du mieux possible les touristes grâce à des offres personnalisées et thématisées et à une attitude d’ambassadeurs de la destination.

Toujours plus « mobiles »

On note encore que 79% des Français partis en 2017 ont préparé en ligne leurs séjours de loisir, le voyage virtuel précédant le réel avec l’apport du multimédia (vues à 360 degrés, diaporamas, cartographie, alertes, webcams, et désormais la réalité virtuelle…).

Le nombre de vacanciers utilisant leur smartphone ou tablette pour préparer, et une partie pour réserver, leurs séjours de Loisir en 2017, a encore augmenté en 2017 : 58% des Français partis, soit une hausse de 5 points par rapport à 2016. L’Internet mobile les accompagne via des services et des applications géolocalisées, en temps réel, selon leurs besoins et leurs profils.

Les contenus mobiles changent leur façon de vivre les séjours : ils les organisent davantage sur place et y consacrent un budget spécifique. Les prestataires bénéficient ainsi de nouvelles opportunités de vente dans tous les segments directement liés au tourisme mais aussi aux services locaux et ce, jusqu’à la dernière minute.

Les agents de voyage moins optimistes…

Le cabinet Raffour a également longuement interrogé les agents de voyage. Quelques chiffres à retenir :

  • 60% des clients « loisirs » qui sont venus se renseigner dans une agence ont transformé leur visite en réservation : c’est 4 points de plus qu’en 2017 ;
  • pour 42% des agents de voyages, le fait que des clients aient déjà préparé leur projet de séjour en ligne est plutôt un avantage ;
  • 46% des agents de voyages se déclarent satisfaits de travailler dans le secteur, mais leur confiance dans l’avenir est en recul de 15 points sur  2017 où, il est vrai, le taux de confiance avait atteint un record.

C.B.

Infos : www.raffour-interactif.fr

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY