Les associations professionnelles du tourisme allemand s’unissent face aux politiques

En France, nous avons la chance d’avoir un ministre (Jean-Baptiste Lemoine) à l’écoute. Un gouvernement qui a aidé temporairement certains métiers du tourisme. Nous avons également des instances professionnelles dynamiques avec EDV et le SETO. Par ailleurs, des associations sont nées grâce au dynamisme d’agents de voyages. Nous allons en parler. Mais l’initiative allemande est également intéressante.

24 associations professionnelles s’unissent en Allemagne

L’initiative a commencé à prendre forme en mars dernier, avec la crise du Covid19 et ses premières conséquences sur le tourisme. À l’heure actuelle, 24 associations touristiques de différents secteurs ont rejoint l’union. Nous vous donnons ci-dessous les noms des associations et leur site web.

Les politiciens ne comprennent pas l’ensemble du secteur du tourisme et des loisirs

Ceux qui ne sont pas familiers avec le sujet, en savent souvent peu sur la complexité de l’industrie touristique. Précisément face à la crise du coronavirus, il a été démontré que les politiciens ont un grand besoin d’information, surtout lorsqu’ils doivent prendre des décisions sous une forte pression.

Comment fonctionnent les voyagistes et les agences de voyages ? Que sont les agences réceptives (DMC) ou les consolidateurs. Il s’agit de quelques-unes des questions auxquelles ce nouveau groupe de pression : https://tourismusvielfalt.de/.

Constituer un lobby réellement important pour se faire entendre

Un autre des objectifs de la diversité du tourisme est de mettre fin à la fragmentation des différents lobbies du voyage. Chaque association constitue un lobby qui perd en puissance car, en fin de compte, les représentants politiques s’occupent d’intérêts particuliers.

De cette manière, ils demandent au groupe de pression l’extension de l’aide économique, ainsi que le changement de certaines mesures qui entravent l’aide aux entreprises de moins de 10 travailleurs, entre autres.

Les politiques doivent intégrer qu’il n’y a pas que TUI ou Lufthansa à sauver

À cet égard, Michael Buller, directeur général de Travel Sales Association (VIR), qui fait également partie du lobby, a noté que l’un des principaux objectifs du projet est de faire comprendre aux politiciens la complexité du tourisme. Et le sentiment général est qu’ils n’ont pas fini de comprendre cette diversité qui caractérise le secteur. »

”Il ne suffit pas d’aider deux ou trois grandes entreprises et de penser ensuite que le tourisme a été sauvé », a récusé Michael Buller, une action que, selon lui, Berlin a mise en œuvre “encore et encore” au cours “des derniers mois”. Par conséquent, il est nécessaire de créer une association parapluie où les petites entreprises peuvent unir leurs forces et défendre leurs intérêts tout comme les plus grandes.

En France, il sera peut-être nécessaire qu’un lobby fort soit constitué

Les Entreprise du Voyage (EDV) et le SETO (Voyagistes) ont fait un excellent travail auprès des autorités. Cependant, des entreprises comme Air France, Airbus, SNCF ont obtenu des sommes gigantesques.

Les plus petites entreprises ont obtenu quelques avantages non négligeables mais les difficultés sont devant nous. Il est peut-être temps de constituer avec d’autres association un lobby du tourisme plus fort qu’aujourd’hui. PagTour avait d’ailleurs publié en avril dernier un article qui allait dans ce sens.

Il faut saluer le travail entrepris par le personnel d’agences de voyages

Par exemple, le Collectif de Défense des Métiers du Voyage (CDMV) animé notamment par Jean-Charle Franchomme regroupe aujourd’hui 2 900 membres sur un réseau social. Jean-Charles s’est fait connaître de la profession en arrivant 2ème meilleur agent de voyages sur le Salon IFTM 2019. Il est également responsable du service groupe chez Kit Voyages.

On peut également saluer Respire-Le Tourisme demain. Respire est un mouvement spontané de professionnels du tourisme, né début mars 2020 pour réfléchir aux changements que cette crise sanitaire majeure de la Covid-19 portera dans notre manière de faire, commercialiser et consommer du tourisme.

Parmi les leaders de cette association, on retrouve Fabio Casilli, Stéphane Michaut, Sabri Trabelsi et de bien d’autres professionnels. On les retrouve sur Facebook :https://www.facebook.com/groups/respireletourismededemain

On peut y adhérer : https://www.linscription.com/activite.php?P1=46775&fbclid=IwAR2JdvjEj53110Y5zf_c6BQjfaGqz5HCT5lfuzQXeVMbeyd_-0C7zOg1X9Q

Les associations allemandes qui parcipent au nouveau lobby

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY