Les Anglais veulent sanctionner des compagnies aériennes … pour non-respect du droit européen

La « Civil Aviation Authority » (CAA) a déclaré dans un communiqué de presse le mercredi (22 février) qu’American Airlines, Etihad Airways, Emirates, Singapore Airlines et Turkish Airlines devront obéir aux lois européennes car elles violent, selon elle, le droit des consommateurs européens. Il y a également des compagnies bien européennes qui tardent à indemniser…

Ces compagnies aériennes qui n’offrent pas de compensation en cas de retard

Ces compagnies aériennes, a indiqué la CAA qu’elles ne payaient pas d’indemnisation aux passagers qui avaient subi un retard sur la première étape de leur vol et qui leur avait fait manquer une correspondance. Par conséquent, ces passagers étaient arrivés à leur destination finale avec plus de trois heures de retard.

Ces compagnies aériennes jouent sur le règlement

Les cinq compagnies aériennes citées trainent les pieds pour payer une indemnisation. Elles considèrent les trajets comme deux vols distincts plutôt qu’un seul.

Etihad_Airways_-_Airbus_A380-861Elles font valoir que si le second vol décolle en dehors de l’UE, la loi ne s’applique pas. Par exemple, les vacanciers qui voyagent vers l’Australie via Istanbul, Dubaï, Hong Kong ou à Singapour.

Etihad est une des plus virulentes

Un porte-parole Etihad Airways aurait déclaré : « Nous trouvons l’approche de la CAA totalement non professionnelle et il est inacceptable de blâmer publiquement Etihad Airways pour des infractions aux droits des passagers que nous nions sans réserve ».

Singapore Airlines (SIA) tempère

En réponse aux questions, SIA aurait indiqué être en contact avec la CAA sur cette question depuis un certain temps. Un porte-parole de la compagnie aérienne aurait déclaré « Il y a un manque de clarté dans la loi qui fait actuellement l’objet d’un litige en cours devant la Cour d’appel ».

1461751155339Il aurait ajouté : « SIA continuera à travailler avec la CAA pour résoudre les différences par rapport aux demandes de règlements suite aux correspondances manquées. »

La loi, c’est la loi

La loi stipule que si un passager a réservé un billet avec une compagnie aérienne et arrive au dernier aéroport dont le nom figure sur le billet avec plus de trois heures de retard, ils peuvent demander une indemnisation.

Des compagnies aériennes européennes sont également lentes pour régler

Il y des centaines de passagers qui attendent plusieurs semaines avant de recevoir le moindre courrier et bien sûr un règlement. Cela fait la joie des sociétés qui s’occupent des demandes d’indemnisation.

indexL’auteur de l’article a subi un retard de près de 24h sur un long-courrier avec Finnair. Malgré le fait d’avoir voyagé en classe affaire, aucune réponse n’a été adressée depuis au moins 5 semaines.

C’est faire preuve d’un manque de considération des clients.

Dans tous les cas, c’est intéressant de voir que les autorités britanniques se battent pour les consommateurs et pour faire appliquer un droit européen. On aimerait voir la même attitude en Belgique ou en France.

Si vous attendez une indemnisation, vous aussi, on aimerait avoir vos commentaires…

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY