Les Allemands sont désormais leaders du transport en bus en Europe

Les différentes sociétés qui avaient émergé notamment en France grâce à une loi dite « Loi Macron » ont eu beaucoup de succès. Ce type de transport a eu un vrai succès et a permis à de nombreux utilisateurs de voyager avec des tarifs raisonnables. Le futur est moins certain…

La France était en retard dans le transport en bus

Promulguée en 2015, la loia permis la libéralisation du voyage en autocars en moyenne et longue distance. Le succès a été au rendez-vous quasi immédiatement.

L’allemand Flixbus avale Eurolines

Le plus grand opérateur de bus longue distance allemand, Flixbus, a acheté le concurrent Eurolines. Flixbus a fait affaire avec le groupe Transdev, propriétaire d’Eurolines et France Isilines. Le prix d’achat n’a pas été mentionné.

Flixbus un géant par rapport à Eurolines

En 2018, Flixbus a transporté 45 millions de passagers dans 29 pays alors que son concurrent Eurolines a transporté environ 2,5 millions de personnes et est présent dans 25 pays, dont la France, les Pays-Bas, la Belgique, la République tchèque et l’Espagne.

Flixbus devient incontournable surtout en Allemagne

L’entreprise basée à Munich est également présente aux Etats-Unis. Au cours des dernières années, Flixbus a repris plusieurs concurrents, dont Postbus et Megabus, sur le marché américain et va sûrement se diriger également dans le secteur des trains.

Le français Transdev va se concentrer sur les transports en commun

La vente d’Eurolines permettra à Transdev de concentrer ses ressources sur son cœur de métier, en particulier sur les transports en commun. La société française emploie au total 82 000 personnes et est présente dans 20 pays.

En Allemagne, le Groupe exploite la deuxième plus grande flotte de trains. Les filiales dans ce pays incluent Bayerische Oberlandbahn et Nordwestbahn. Avec 220 millions de passagers par an, Transdev se positionne comme le plus grand fournisseur privé de mobilité en Allemagne.

OUI Bus se fait racheter par BlaBlaCar

En Novembre dernier, la SNCF annonçait la vente de son transport en bus à la société BlaBlaCar qui était surtout spécialisée dans le co-voiturage.

Cette jeune société dépasse désormais le milliard d’euros en valorisation. La SNCF dispose d’un siège au conseil d’administration du leader européen de l’autopartage… et premier concurrent du TGV !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY