Les aides financières à TUI et FTI sont injustes !

Le patron du groupe allemand REWE juge les aides d’État à TUI et FTI injustes. Il faut rappeler que le groupe Rewe est propriétaire de DER Touristik et notamment de Kuoni. Nous avions évoquer ce groupe dans notre article que vous pouvez retrouver ICI

Lionel Souque – PDG de REWE

TUI et FTI ne sont plus vraiment des entreprises allemandes …

Le soutien du gouvernement à la concurrence est “manifestement injuste” pour sa propre filiale, DER Touristik, déclare le patron de Rewe, Lionel Souque. On pourrait s’étonner “que l’Etat soutienne deux entreprises avec TUI et FTI qui ne sont pas à proprement parler des entreprises allemandes”.

Samih Sawiris – principal actionnaire de FTI Touristik

Lionel Souque critique les prêts du gouvernement à TUI et FTI

TUI est chez lui à la Bourse de Londres et a un milliardaire russe comme actionnaire de référence, a indiqué le patron de Rewe dans une interview avec « Manager Magazin ».

Par ailleurs, la majorité de FTI appartient désormais à un homme d’affaires égyptien. Derrière DER Touristik, en revanche, se trouvent « 1.800 entrepreneurs de taille moyenne d’Allemagne », a ajouté Lionel Souque.

Lionel Souque pense, tout de même aux emplois

Le patron de Rewe reste « très favorable », à ce que l’État contribue à sécuriser le plus d’emplois possible. Mais il espère vivement « que ses concurrents rembourseront intégralement les aides reçues après la crise et que l’Etat ne fermera pas les yeux, a poursuivi Souque.

Le commerce de détail sécurise le tourisme

Contrairement à TUI et FTI, la filiale de Rewe, DER Touristik, n’a sollicité aucun crédit auprès de l’établissement de crédit public KfW à la suite de la crise de Corona. Il n’a probablement pas eu à le faire, principalement parce que le secteur de la distribution alimentaire du groupe Rewe s’assure une base financière solide malgré les pertes du tourisme.

Quid des suppressions d’emplois chez Kuoni ? (une filiale de DER Touristik)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY