Les 100 ans du parti communiste chinois ou comment la Chine a cocufié les classes moyennes occidentales

Je vais vous parler du plus grand cocufiage de l’Histoire. Non seulement ce cocufiage est aujourd’hui connu de tous, mais en plus, il a été célébré en grande pompe au vu et au su de la planète entière : je veux évidemment parler de la célébration des 100 ans du parti communiste chinois.

Un petit parti puisqu’il ne compte que 92 millions de membres. Et si l’on en croit la propagande chinoise de ces derniers jours, c’est ce parti communiste qui a sorti les Chinois de la misère dans laquelle ils se trouvaient. C’est ce qu’on appelle une Fake News, car le parti communiste chinois n’a sorti personne de la misère en 100 ans, que du contraire !

C’est un autre anniversaire passé inaperçu qui, lui, est vraiment à l’origine de la richesse actuelle de la Chine. En effet, cela fait maintenant 20 ans exactement que les Occidentaux ont laissé entrer la Chine dans le commerce mondial via l’OMC, l’organisation mondiale du commerce. Selon mes confrères des Echos, c’est cette entrée au sein de l’OMC qui a permis aux Chinois de noyer le monde entier avec ses produits Made in Chine. C’est donc cette ouverture au commerce mondial qui a permis à la Chine de vaincre la pauvreté chez elle, et non pas le parti communiste chinois.

Je vous parlais de cocufiage en grande XXL car le pari des pays occidentaux en 2001, c’est qu’en ouvrant la porte de l’OMC à la Chine, l’Europe et les Etats-Unis pensaient qu’ils allaient inonder la Chine et son milliard d’habitants avec des produits occidentaux… Au final, c’est exactement l’inverse qui s’est produit ! Un raz de marée des produits Made in China qui a déferlé sur le monde et sans entrave douanière grâce à l’entrée de la Chine au sein de l’organisation mondiale du commerce.

Les cocus dans cette affaire, on le sait aujourd’hui, ce sont les classes moyennes occidentales. L’entrée de la Chine au sein de l’OMC rime en effet avec désindustrialisation en Europe et destruction de centaines de milliers d’emplois bien payés. Quand les Occidentaux ont laissé entrer la Chine au sein de l’OMC, ils ont pensé qu’ils allaient transformer la Chine en économie de marché et qu’elle deviendrait par miracle une démocratie en quelque sorte.

Et là, il suffit d’entendre le discours actuel du président à vie chinois, pour comprendre que c’est un deuxième cocufiage : les dirigeants Chinois prétendent sans sourciller que c’est le socialisme qui est à l’origine de son succès et pas son ouverture au marché mondial en 2001. C’est en gros l’amant qui dit au cocu que ce qu’il voit devant lui n’est pas la réalité.

Mieux encore, l’Europe et les Etats-Unis sont cocus pour une troisième fois, car pour nous sortir de la crise, ces deux continents ont voté et mis en place des plans de relance économiques énormes. Et qui en profite, je vous le donne en mille ? Bingo ! La Chine.

C’est elle qui profite de ces plans de relance pour doper encore plus ses exportations. Avouez qu’à ce niveau de cocufiage, on peut légitimement penser qu’il y a complicité!

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY