L’Égypte décrète l’état d’urgence

Deux attentats à la bombe ont visé dimanche deux églises coptes d’Alexandrie et de Tanta, grande ville du delta du Nil située à une centaine de kilomètres du Caire.

Ce double carnage revendiqué par l’EI a fait au moins 27 morts à Tanta et 17 à Alexandrie. Le bilan est lourd puisque l’on dénombre aussi plus de 110 blessés dont certains dans un état très grave.

Dans la soirée, le président Abdel Fattah al-Sissi a décrété l’état d’urgence pour une durée de trois mois. Cette mesure a été prise « afin de protéger et de préserver le pays ». Le président a également demandé à l’armée de déployer des forces afin d’aider la police à protéger les bâtiments importants et les infrastructures vitales.

Le Quai d’Orsay a mis à jour l’onglet sécurité pour l’Égypte et invite « les voyageurs à faire preuve de la plus grande vigilance et éviter les zones à risque ». Et comme d’habitude, les Affaires étrangères belges sont encore aux abonnés absents. Dans sa dernière mise à jour (13 décembre 2016), le ministère rappelle « la menace terroriste sérieuse dans toute l’Egypte et recommande une vigilance accrue et ce, même dans les régions touristiques. »

Ce double attentat intervient au mauvais moment pour le tourisme égyptien qui commençait à sortir la tête de l’eau. Le mois dernier, le syndicat français des tour-opérateurs (SETO) reconnaissait le redémarrage des réservations vers l’Égypte, en progression de plus de +15% comparée à l’année précédente. Une tendance confirmée par Thomas Cook. En mars dernier, le voyagiste britannique voyait des signes de reprise en Turquie et en Égypte. (Avec Travel Inside)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY