Pour participer à un vol dans l’espace, il ne suffira pas d’avoir un compte en banque bien garni. Les voyageurs devront également se préparer aux conditions d’un vol suborbital.

Comme les « vrais » astronautes, les candidats à un voyage dans l’espace devront d’abord s’entraîner dans une piscine, qui reproduit les conditions de l’apesanteur, puis s’exercer dans un simulateur de vol parabolique et un simulateur de force centrifuge.

Blue Abyss, premier centre d’entraînement spatial privé au monde, devrait ouvrir ses portes en 2019. Situé à Bedfordshire au Royaume Uni, rentabilité oblige, il servira également à l’exploration sous les mers.

Un hôtel de 120 chambres

tour GherkinLe centre sera équipé d’une piscine de cinquante mètres de profondeur, d’un hôtel de 120 chambres, d’un espace d’entraînement pour astronautes comportant des caissons de décompressions, un simulateur d’apesanteur ainsi qu’un centre pour d’évaluation des performances humaines.

Imaginé par Robert Partington, l’architecte de la tour Gherkin à Londres (photo), ce centre, dont le coût total est évalué à plus de 130 millions d’euros, permettra — aussi — la création de quelque 160 emplois. Les travaux devraient débuter cette année encore, l’ouverture de Blue Abyss étant prévue pour 2019.

Space X, Virgin Galactic, mais aussi Airbus et d’autres, de nombreuses entreprises dans l’aéronautique veulent envoyer des touristes dans l’espace.

[Source : Tom.Travel]

A regarder : https://youtu.be/IARHg5TwScE

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY