Organisée par la compagnie Cruise and Maritime Voyages, la première croisière végétalienne est partie le 25 septembre dernier d’Angleterre à destination des fjords norvégiens. Et cette croisière donne à réfléchir sur la segmentarisation à outrance qui affecte aussi le tourisme.

À bord du « Colombus », tout a été pensé pour accueillir pendant une semaine les adeptes de plus en plus nombreux du véganisme. Bien sûr, tous les ingrédients d’origine animale sont exclus des repas, tout comme les vins qui ont été minutieusement sélectionnés. Et on apprend de bien bonnes.

Sur son site, Vegan Travel, co-organisateur de la croisière, explique que « de nombreux vins, produits industriellement, sont filtrés avec de la gélatine ou coupés avec du poisson. Même des vins que l’on vend comme végétariens sont en fait mélangés à de la caséine ou de l’albumine, issues respectivement du lait et du poisson ». Y’a du maquereau dans le Château Margaux ?

Croisiere2De 799 à 2.500 € pour bouffer de la salade en mer

Même les produits de toilette offerts dans les cabines seront tous d’origine végétale. Un mot sur le bateau.On est un journal pro, ne l’oublions pas.

Le « Colombus » est un paquebot récemment rénové qui comprend 775 cabines dont 64 suites avec balcon et 150 cabines individuelles. Mais côté particules fines rejetées par le bateau, c’est pas top… Végan à table, mais pas pas trop écolo à bord…. Cherchez l’erreur.

Au programme de la croisière, initiations au yoga, conférences, cours de cuisine avec un chef vegan. Les croisiéristes pourront même apprendre à confectionner du dentifrice végan ou (avec?) du fromage végan. Pour le reste, c’est l’activité normale à bord d’une croisière.

Et ça coûte combien une croisière végétale ? Le moins qu’on puisse dire, c’est que voguer 100 % vegan avec de la salade à tous les repas, c’est pas donné : de 799 à 2.500 € par personne. A ce prix là, j’espère que c’est du végan bio au moins !

lorsquune-entreprise-cherche-recruter-clones-L-O96waGVers une segmentarisation des produits touristiques toujours plus affinée

Selon le site Vegemag, ce n’est pas la première croisière vegan au monde. Le blog The Whole Lifestyle, propose depuis l’an dernier des croisières véganes (et crues -(sic) dans l’Adriatique, sur un bateau plus petit.

On connaissait déjà les croisières 100 % gays et lesbiennes, les hôtels réservés aux femmes, le tourisme halal, les clubs sans enfants, les hôtels pour chiens, les bars pour papouiller des chats, maintenant les croisières véganes… Et puis quoi encore. A quand les établissements pour ceux qui votent à droite, les gauchers contrariés, les blond(e)s aux yeux bleus, les mous du genou, les éjaculateurs précoces, les ambidextres et autres platokaolinophiles… (voir Wikipedia)

J’ai toujours pensé que le tourisme permettait d’aller à la rencontre de l’autre, celui qui te reçoit dans son pays (quand on sort de son club all-in), de découvrir, d’échanger, de partager… C’est la différence qui permet d’avancer, pas l’uniformité… On a tous à apprendre les uns des autres. Et tous ces produits formatés et destinés seulement à ceux qui mangent comme moi, qui pensent comme moi, qui font tout comme moi… est plus qu’inquiétant. Car, ils ignorent (rejettent ?) tout ce qui est différent autour de moi…

C’est sans doute rassurant dans ce monde troublé de se retrouver… rien qu’entre «nous». Grave erreur. Car quand on pense tous la même chose, ça veut dire qu’on ne pense plus rien…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY