Le touriste français, de plus en plus vert

Une nouvelle étude menée par Booking.com dévoile qu’un tiers des touristes français choisit sa destination de vacances en tenant compte de son empreinte écologique. Simultanément, dans une étude sur le comportement des voyageurs français, Amadeus mettait en lumière leurs attentes après avoir fait appel à une agence de voyages en ligne (OTA).

Selon cette étude, lors de la planification, les voyageurs consultent généralement trois sites web pour rechercher un vol et 4 pour un package « vol + hôtel ». L’attrait pour le « sur-mesure » étant une tendance bien connue de l’industrie, 61 % des sondés souhaitent accéder à des options de voyages davantage personnalisées

Conséquence du Flygskam ?

L’étude constate également une influence croissante des blogs, magazines et comptes de réseaux sociaux spécialisés dans le voyage sur le choix de la destination.

Mais elle fait surtout état d’une prise de conscience écologique chez les voyageurs français : 60 % d’entre eux se disent préoccupés par l’empreinte environnementale de leurs déplacements et plus d’un tiers des Français déplorent un manque d’information délivrée par les agences de voyages sur ce sujet et 61 % souhaiteraient même connaître d’autres destinations ayant un impact environnemental plus faible, ce pourcentage s’élevant à 71 % chez les 18-34 ans. [Source : L’Echo touristique]

Réduire le tourisme de masse

Mais comment jouer un rôle dans la réduction du tourisme de masse ? Deux tiers des Français prévoient un itinéraire hors des sentiers battus, alors que 59% se renseignent sur les meilleurs hébergements situés à l’extérieur des centres-villes.

Pour 63% des sondés, rechercher des activités moins connues afin d’éviter la foule serait une bonne façon de limiter son empreinte écologique, et 54% changent leur destination pour une alternative similaire mais moins populaire, dans le même pays. De plus, pas moins de 60 % des voyageurs aimeraient avoir accès à un service (application ou site Internet) qui leur recommanderait des destinations où les communautés ont besoin de bénéficier d’une hausse du tourisme.

Plus de la moitié (55 %) des Français interrogés affirment qu’ils accepteraient de voyager moins confortablement s’ils avaient la certitude que leur venue était bénéfique à une destination. Enfin, 55 % des français interrogés estiment qu’il est important de considérer l’éco-responsabilité et le social pendant leurs voyages. [Source : Le Quotidien du tourisme]

De bonnes intentions, donc. Encore faudra-t-il voir si celles-ci se concrétisent réellement ou si elles se limitent aux réponses faites aux enquêteurs… Quoi qu’il en soit, il y a là des éléments intéressants à prendre en compte dans un futur très proche.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY