Le tourisme : un pilier de l’économie européenne et mondiale

Les pays du sud de l’Union européenne ont appelé cette semaine à un « fort soutien » européen pour le secteur touristique, ébranlé par la pandémie de coronavirus. La part du tourisme dans le PIB est incroyablement importante et souvent négligée par les hommes politiques, notamment en France ! L’économie des pays du sud de l’Europe dépend beaucoup du tourisme

Le tourisme en Espagne, c’est 14,3% du PIB

Il est clair que le tourisme sera largement touché cette année. Malgré l’absence de touristes actuellement, les responsables du tourisme espagnols restent très actifs. L’année 2020 verra une chute vertigineuse du tourisme et du PIB espagnol.

À Barcelone, des milliers d’entreprises tributaires du tourisme ont déjà dû renoncer au butin lucratif fourni par le « Mobile World Congress », le plus grand salon du mobile au monde qui, l’année dernière, a attiré 100.000 personnes du monde entier.

Barcelone Panorama Retour Au Début - Photo gratuite sur Pixabay

Le coronavirus a également été un coup dur pour les secteurs du luxe et de la bijouterie de la ville. Jusqu’à récemment, les visiteurs chinois représentaient environ 40% de tous les achats sur la promenade du Paseo de Gràcia..

Février et mars sont normalement les mois les plus importants pour les arrivées de Chine, du Japon et de Corée du Sud. Mais cette année, ils sont visiblement absents. Pâques est également une période chargée mais cette année aura été une catastrophe.

En Italie, le tourisme c’est 13% du PIB !

Le secteur du tourisme, qui représente 13% du PIB italien, subira des pertes totales de 7,4 milliards d’euros au deuxième trimestre. Ce sont les petites entreprises qui sont les plus à risque.

Rome Italie Capital La - Photo gratuite sur Pixabay

Fin février, alors que l’épidémie était encore à ses balbutiements, 200 millions d’euros de réservations de voyages et d’hébergement en mars avaient déjà été annulés, a rapporté l’association de tourisme italienne Assoturismo Confesercenti.

Ce chiffre, basé sur les données fournies par les hôtels, les chambres d’hôtes et les agences de voyage, n’inclut pas la perte de recettes touristiques pour les transports, les guides touristiques, les bars, les restaurants et les magasins. Les réservations sont également «en forte baisse» jusqu’en juin.

Dans les trois régions les plus touchées comme la Lombardie, la Vénétie et l’Émilie-Romagne, les taux d’annulation des réservations d’hôtels, de vols et d’appartements ont atteint 90%. Ces trois régions s’avèrent également être le principal moteur de l’économie italienne, représentant 40% du PIB italien.

Le tourisme en France est estimé à un peu plus de 8,5%

La France, avec 89 millions de touristes en 2018, le pays le plus visité au monde, ressent également les retombées du COVID-19. Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré il y a deux semaines que l’épidémie avait déclenché une chute de 30% à 40% du nombre de visiteurs étrangers.

Paris L'Architecture France - Photo gratuite sur Pixabay

À ce moment-là, le virus était à peine présent dans le pays. Maintenant, c’est dans les 13 régions métropolitaines de France, ainsi qu’en Guyane française. Tout cela se produit quelques semaines seulement avant le début de la haute saison. Il est clair que le pays ne verra pas beaucoup de touristes étrangers cet été.

Le tourisme en Thaïlande constitue au moins 20% du PIB

Bangkok est devenue la capitale la plus visitée au monde. En 2018, la contribution des voyages et du tourisme au PIB pour la Thaïlande était de 21,6%. Bien que la contribution de la Thaïlande des voyages et du tourisme au PIB ait considérablement fluctué ces dernières années, elle a eu tendance à augmenter au cours de la période 1999-2018 pour se terminer à 21,6% en 2018.

La Thaïlande a bénéficié de la venue des touristes de Chine Continentale.

Le tourisme joue un rôle de plus en plus important dans l’économie thaïlandaise. Le Conseil national de développement économique et social a déclaré début février 2019 que le tourisme représentait 18,4% (soit près d’un cinquième) du PIB de la Thaïlande. Il est passé d’un niveau de 14,2% du PIB à peine quatre ans plus tôt.

Thaïlande Bateau La Plus Brillante - Photo gratuite sur Pixabay

Un développement relativement récent est le nombre toujours croissant de visiteurs de Chine Continentale Ils ont dépassé 10,5 millions de visiteurs en 2018, soit 27,5% du total. Leur nombre a encore augmenté pour atteindre 10,99 millions en 2019, et l’augmentation du nombre de visiteurs chinois est assez évidente dans les rues de Bangkok et dans ses centres commerciaux.

En 2018, il y a eu une baisse alarmante du nombre de visiteurs chinois après un malheureux accident de bateau en juillet 2018, lorsque 47 touristes chinois ont perdu la vie. Mais depuis lors, les arrivées se sont rétablies. Mais depuis un moment, les touristes ne sont plus au rendez-vous et cela va être très douloureux pour tout le secteur du tourisme.

Le tourisme en Belgique est loin d’être négligeable !

Chaque année, la Belgique accueille environ 10 millions de touristes dont plus de 6 millions de touristes internationaux, la plupart venant des pays voisins (Pays-Bas, France, Royaume-Uni et Allemagne), représentant un chiffre d’affaires d’environ 9 milliards de dollars (2,3 % du PIB national).

Belgique Brugge Canal - Photo gratuite sur Pixabay

La plupart de l’industrie touristique est basée sur la côte ou en Ardenne. Bruxelles et les villes flamandes Anvers, Bruges et Gand attirent aussi chaque année des milliers de touristes.

On le voit, le tourisme reste très important pour de nombreuses économies en Europe et dans le monde. Le secteur sera sûrement l’un des derniers à pouvoir redémarrer.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY