Le tourisme reçoit encore la portion congrue (2/3)

Le deuxième sous-chapitre annoncé hier porte donc sur le « redéploiement de l’image Destination Wallonie » comme vecteur du rayonnement de la Région. A quoi peut-on s’attendre puisque, si l’on lit entre les lignes, on a jusqu’ici « déployé » alors qu’il fallait « redéployer ».

Renforcer la marque VisitWallonia.be (qui vient tout juste d’être lancée) pour consolider la notoriété de la destination en Belgique et à l’étranger : campagnes de communication multicanale renforcées. En fait, on rappelle ici le rôle de WBT, qui n’a pas changé depuis des lustres : on peut se demander si les auteurs de ce Plan ont déjà lu les missions de WBT et vu leurs applications sur le terrain.

Créer un PASS VisitWallonia.be numérique et un programme de fidélisation : facile d’inclure a posteriori ce qui a déjà été lancé depuis belle lurette.

-Tirer parti d’événements culturels d’envergure auxquels se greffent des écosystèmes patrimoniaux ou naturels offrant des opportunités d’escapades pour en faire des atouts touristiques contribuant au rayonnement de la Wallonie. A lire d’une traite si possible. Autrement dit : de grands événements culturels vont créer des écosystèmes touristiques, lesquels vont offrir des opportunités d’escapades, et ces dernières seront des atouts touristiques, lesquels vont contribuer au rayonnement. Compris ?

Renforcer les partenariats WBT-WBI (et AWEX) pour la promotion de la Destination : cela existe depuis des années.

-Élaborer une œuvre magistrale sur les principaux atouts touristiques de la Wallonie. Œuvre qui sera mise à disposition des Ambassades belges et de tout autre endroit au monde susceptible d’attirer l’attention de visiteurs potentiels. On voit déjà la queue des visiteurs devant nos ambassades, attendant patiemment de pouvoir consulter l’œuvre magistrale.

Fin de l’analyse du second sous-chapitre du Plan de relance, on vous laisse réfléchir et digérer ; la suite au prochain numéro…

Lire ou relire : Le tourisme reçoit encore la portion congrue (1/3)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY