Le tourisme de Majorque au point mort

© iStock.com/LUNAMARINA

La pandémie a frappé de plein fouet l’archipel des Baléares. 10% des entreprises auraient déjà fermé depuis l’année dernière. Dans de nombreux magasins de Palma et dans d’autres villes et villages de l’île, on peut voir des panneaux portant les mots «se vende», «se traspasa» et «se alquila» sur des stores baissés.

Les experts estiment que, pour le secteur de la restauration, 30% des entreprises ne survivront pas à l’hiver et fermeront définitivement. Les premiers chiffres fiables ont été obtenus grâce à une enquête menée par l’autorité sanitaire de l’État, la Seguridad Social.

Au 30 septembre, Majorque comptait 4’879 entreprises de moins qu’au même mois de l’année dernière. Ces chiffres n’incluent pas les prestataires de services indépendants et les indépendants. La plupart des entreprises fermées sont liées au tourisme au sens large. Le petit commerce de détail est également fortement touché.

Programme de soutien aux petites entreprises et aux indépendants

Afin d’amortir quelque peu cette évolution négative, la ville de Palma a mis en place un programme de soutien dont les petites entreprises et les indépendants peuvent recevoir jusqu’à 9’000 euros. Cependant, le budget total n’est que de 1’772’000 euros et devrait être épuisé rapidement.

Les entreprises comptant jusqu’à 10 employés et dont le revenu annuel ne dépasse pas 2 millions d’euros, les petites entreprises comptant jusqu’à 25 employés et dont le revenu annuel ne dépasse pas 5 millions d’euros, ainsi que les travailleurs indépendants sont éligibles. La condition préalable est que l’entreprise doit avoir subi une perte de chiffre d’affaires d’au moins 75%.

Le tourisme de croisière pratiquement à l’arrêt

Le tourisme de croisière, comme le reste du tourisme à Majorque, est actuellement au point mort. Selon les experts, le tourisme de croisière à Majorque ne commencera qu’au printemps ou à l’été 2021. Les compagnies de croisière ont mis en place des concepts d’hygiène très complets sur leurs navires.

Il s’agit notamment de la prise de température, des tests PCR, des règles de distance et des excursions à terre uniquement avec accompagnement. Depuis la crise, un seul bateau de croisière a accosté à Palma jusqu’à présent. Un autre devrait suivre à la mi-décembre.

Vueling réduit son offre

Outre les compagnies maritimes, les compagnies aériennes réduisent également la voilure à destination des Baléares. En octobre déjà, la compagnie aérienne Vueling avait réduit son offre pour Majorque d’environ 80 vols, invoquant la pandémie et les réglementations de quarantaine de certains pays de destination. Vueling réduira également son offre pour le mois de novembre d’environ 43%.

Après l’ouverture de l’aéroport de Palma fin juin 2020, l’aéroport Son Sant Joan comptait un total de 2,8 millions de passagers en septembre 2020. Toutefois, cela ne représente qu’un tiers du nombre de passagers pour la même période l’année dernière.

(CD)



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY