Le TEC redéploie et accroît son offre inter-cities

Dès le 1er janvier prochain démarrera la nouvelle offre du TEC baptisée « Lignes Express » ou, plus elliptiquement, l’offre « E » .

Dans un premier temps, 17 lignes seront opérationnelles sous ce nouveau label, toutes desservies par des bus qui deviendront, au fil des mois, jaune monochrome.

D’ici 2023, 32 lignes Express (au total) seront mises en service pour mailler, « avec rapidité et confort » assure le TEC, un grand nombre de villes wallonnes aujourd’hui mal desservies ou carrément délaissées par le chemin de fer.

Adaptation

Soyons toutefois de bon compte. L’offre lignes « E » présentée hier à Namur par les hauts dirigeants du TEC, soit 17 lignes en phase de lancement début de l’an prochain, n’a rien de bien neuf !

En effet, le TEC a minutieusement évalué diverses offres déjà existantes , comme les lignes dites « Wel », pour les améliorer ou, dans deux cas, carrément supprimer des routes insuffisamment fréquentées.

Trois nouvelles routes

Concrètement entreront dans l’offre « E » quatorze lignes déjà existantes (dont 4 lignes « Wel »), le TEC n’ ouvrant que trois nouvelles routes express : Waremme-Namur, Ath-Péruwelz et enfin Malmédy-Verviers.

Des bus (toujours pour l’instant roulant au diesel-Euro 6) confortables, qu’il ne faudra plus réserver à l’avance (achat des billets via le site e-commerce du TEC ou via les plus de 300 bornes installées), de couleur jaune unie et progressivement équipés du Wifi et de prises USB.

La volonté du TEC, avec le redéploiement de ces lignes express a été également de simplifier au maximum la tarrification avec une offre « Horizon + » qui sera à l’avenir modulable avec d’autres modes de transport comme le chemin de fer.

Une offre de basculement

« Notre volonté à l’horizon 2030 est de faire basculer, comme nous y engagent les accords de Paris sur le Climat, près de 30% du trafic routier vers d’autres modes de transport qualitatifs » expliquait hier à Namur le ministre wallon et Ecolo de la Mobilitité Philippe Henry.

Bien conscient de ce défi alors que l’engorgement du réseau routier wallon atteint certains jours un point quasi de non-retour, les nouveaux bus « E » du TEC participent à cette nouvelle offre de basculement, pourvu que l’offre concorde réellement avec les attentes des futurs potentiels usagers.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY