Le Sri Lanka cherche des sous pour relancer son tourisme

La Direction du Tourisme du Sri Lanka voudrait bien obtenir un budget du gouvernement pour relancer un tourisme amorphe depuis les attentats de 2018. Mais, l’endettement du pays est colossal, sans parler de la corruption qui sévit à tous les niveaux de la société. En attendant, Salaün et Connaissance de Ceylan ont lancé une belle opération caritative.

La présidente du tourisme sri-lankais veut y croire

Kimarli Fernando, qui a été nommée, il y a quelques semaines, présidente du tourisme Sri Lankais a déclaré : « Nous n’avons jamais eu de stratégie marketing mondiale à long terme structurée. Cette fois-ci, nous nous efforcerons de faire différemment, et nous sommes convaincus de réaliser cet objectif, malgré les défis liés à la procédure de passation des marchés publics et les divergences d’opinion entre les parties prenantes ».

L’objectif est de travailler en étroite collaboration avec le secteur privé ainsi qu’avec différents ministères et organismes gouvernementaux pour atteindre l’objectif commun de porter les revenus du tourisme à 10 milliards de dollars d’ici 2025 ». Ce n’est pas gagné !

Les agences de représentation sont-elles vraiment efficaces ?

Conformément au plan finalisé, le « Sri Lanka Tourism Promotion Bureau » (SLTPB) aurait proposé de nommer une agence de création pour développer du matériel promotionnel. Par ailleurs, le SLTPB prévoit de nommer des sociétés de représentation pour les principaux marchés sources, qui comprennent le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, l’Inde, la Chine, les pays du Golfe, l’Australie et la Russie au cours de cette année.

Le Sri Lanka avait ses propres bureaux, il y a quelques années qui étaient logés pour la plupart dans les ambassades ou consulats du Sri Lanka. Il faut bien reconnaître que malgré leurs faibles moyens, ils étaient crédibles et plutôt actifs. Cette tendance de confier la représentation de leur pays, à des sociétés qui gèrent souvent une dizaine de pays à la fois, parait discutable.

Retour de SriLankan Airlines à Paris ?

La compagnie aérienne nationale avait suspendu ses vols vers Francfort et Paris respectivement en octobre et novembre 2016. Il faut reconnaître que la compagnie aérienne sri-lankaise perdait de l’argent à cette époque… et continue d’en perdre.

Selon plusieurs sources, le ministère sri-lankais du tourisme et de l’aviation a demandé à SriLankan Airlines d’envisagerait de reprendre les opérations vers Frankfurt et Paris CDG.

La seule liaison directe à ce jour est entre Londres et Colombo. La plupart des passagers voyagent sur Qatar Airways et Emirates pour atteindre le Sri Lanka. Il est évident qu’une liaison directe au départ de Paris et Francfort serait la bienvenue pour attirer les touristes.

Les officiels voudraient passer de 2 à 7 millions de touristes en moins de 5 ans….

Le Sri Lanka a terminé 2019 avec 1 913 702 touristes. C’est une augmentation par rapport à 2018 qui avait connu une terrible attaque terroriste qui avait fait au moins 150 victimes. L’objectif serait de faire venir 7 millions de touristes d’ici 2025. Il est clair que le pays a la chance d’avoir des infrastructures hôtelières nombreuses et du personnel compétent. Cependant, le prix des prestations reste relativement élevé par rapport à d’autres destinations. Les sri-lankais, eux-mêmes, se plaignent du prix des denrées de base.

En attendant, Salaün et Connaissance de Ceylan mettent la main à la poche

Une cérémonie d’inauguration d’un Centre informatique et linguistique s’est déroulée au temple d’Audangawa au nord du rocher de Sigiriya en présence du président de Salaün Holidays, avec le réceptif, Connaissance de Ceylan.

Le Centre offrira gratuitement des cours d’anglais et des cours d’informatique aux jeunes d’Audangawa. L’investissement total étant environ de 25 000 euros, l’investissement réalisé par Michel Salaün sur le projet est de 10 000 euros tandis que la direction de Connaissance de Ceylan et Theme Resorts & Spas, a investi 16 000 euros.

Le Sri Lanka mérite de retrouver une place parmi les grandes destinations de l’Océan Indien. On vous tiendra informé de ce que le nouveau gouvernement va proposer pour accueillir honorablement les touristes. On souhaite bien entendu plein succès aux acteurs touristiques qui s’impliquent sur cette belle destination.

Serge Fabre


Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY