Le soleil, bon pour le tourisme wallon !

Wallonie Belgique Tourisme

Sur base de l’analyse menée par l’Observatoire du Tourisme Wallon auprès des opérateurs touristiques de la Région (hébergements, attractions, mais également des Maisons du tourisme), entre le 06 et le 22 avril 2019, le Ministre wallon du Tourisme, René COLLIN, constate la tendance à la hausse des chiffres touristiques comparativement aux vacances de printemps 2018. La météo, particulièrement agréable surtout durant le week-end de Pâques, a largement contribué aux bons résultats.

Hébergements

Avec un taux d’occupation de 57%, tous types d’hébergements confondus, on constate une augmentation significative de 12% par rapport à 2018.

Le secteur de l’hôtellerie reste stable avec un taux d’occupation de 55.9 % (soit +2.3% par rapport à 2018) tout comme les hébergements de terroir à 59% (-1.8%). Les centres de tourisme social et les villages de vacances affichent les plus belles progressions avec respectivement 55.4% (+30.7%) et 77.9% (+37.2%). Plus sensible à la météo, les campings, avec une fréquentation à la hausse de 18.8%, ont un taux d’occupation de 42.2%.

En dehors de Liège (-2.9%), toutes nos provinces progressent : Brabant wallon (+26.2%), Luxembourg (+6%) et Namur (+3.9%). La Province de Hainaut reste en tête avec un taux d’occupation de 71.9%.

Attractions

Sur l’ensemble de la Wallonie, la courbe de fréquentation des attractions est partie à la hausse +21.4%. Les attractions « outdoor » ont attiré 18.5% de clientèle supplémentaire tandis que les attractions « indoor » progressent de plus de 35%. Cette embellie se confirme sur l’ensemble du territoire wallon : Brabant wallon +28%, Hainaut +17.5%, Liège +29.7%, Namur 25.5%. Le Luxembourg avec ses nombreuses propositions « nature » connait la plus belle progression +48.9%.

La clientèle

Au niveau de l’hébergement, les principales clientèles étrangères sont composées des Néerlandais (15%) qui optent prioritairement pour nos hébergements de terroir et nos campings et des Français (11% soit +6%) qui, quant à eux, préfèrent l’hôtel.

Au niveau de la fréquentation de nos attractions, la clientèle wallonne reste prépondérante (35%) devant les touristes venu de Flandre (26%) et de Bruxelles (7%). Les français constituent le premier contingent de touristes étrangers en représentant 12% loin devant les Néerlandais (+8%).

Le week-end de Pâques

Le dernier week-end des vacances de printemps a profité au secteur touristique. Les hébergements ont enregistré un taux d’occupation de 68%, soit +5% par rapport à l’an dernier. Les attractions enregistrent, quant à elles, une hausse de 28%.

75% des opérateurs se disent satisfaits voire très satisfaits du week-end pascal. Ce sentiment positif est quasi similaire quand on interroge les acteurs sur l’ensemble des vacances pour se fixer à 70% (+12% par rapport à 2018).

« Ces résultats plus que positifs, souligne René COLLIN, sont dans la lignée des chiffres prévisionnels de l’année touristique 2018 en Wallonie. En effet, nous pouvons d’ores et déjà constater une augmentation de près de 7% au niveau du nombre de nuitées pour culminer à 8.356.930. Tandis que plus de 12,5 millions de visiteurs ont franchi les portes des attractions wallonnes soit une augmentation de 5%. Le secteur génère près de 8 milliards d’euros de retombées économiques pour plus de 84.000 emplois. Le tourisme représente 6% du PIB wallon, plus que la moyenne européenne. Ces quelques chiffres démontrent l’attractivité de la Wallonie au travers d’une offre variée qui englobe aussi bien des attractions de premier plan, une panoplie d’activités culturelles, naturelles ou encore gastronomiques. Les atouts wallons se déclinent tant en ville qu’à la campagne ».

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY