Le Gouvernement a dévoilé la nouvelle version revisitée du site France.fr qui doit permettre d’atteindre l’objectif de 100 millions de visiteurs en 2020. Pas moins de 2M€ ont été consacrés pour que celui-ci soit « totalement refondu » et être « la vitrine du meilleur de l’art de vivre de nos territoires » et « le média de référence des destinations » françaises. Du Français pur jus !

Dans un communiqué de presse, le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et Atout France ont bien évidemment confirment « l’objectif d’accueillir 100 millions de touristes en France en 2020 (avec) le renforcement de la vitalité de la destination France et la mise en valeur de ses marques de destination mondialement reconnues ».

Le nom de domaine France.com appartient… à une société américaine !

Outre les événements touristiques majeurs et des informations pratiques pour planifier un voyage, le site offre des entrées par thèmes (« que faire? ») ou par destination (« où aller? »), conçues pour « inspirer le visiteur, susciter des envies d’expériences et de voyage immédiat ». Au cours du premier trimestre 2018, les contenus du site seront traduits en 14 langues, dont le chinois, le russe, le suédois ou encore le coréen.

Mais il y a un petit hic. Si l’État français est bien propriétaire du nom de domaine france.fr, il ne l’est pas pour celui de France.com, propriété d’une société américaine depuis 1994. A l’automne dernier, la cour d’appel de Paris a ordonné à cette société de « transférer à l’État français le nom de domaine france.com ».

Cette décision confirmait une autre décision du tribunal de grande instance prise en 2015 et jugeant que ce nom de domaine (non utilisé – ndlr) pour servir la promotion de l’Hexagone, « porte atteinte à l’appellation France qui constitue pour l’État français un élément de son identité ». La société américaine s’est pourvue en cassation.

Les 100 millions de touristes en 2020, c’est pas gagné…

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY