Le Sénégal prospecte au Québec!

Aly Sidy Mbar Sow, Ramatoulaye Ba et Zaccaria Coulibaly

Le 6 juillet dernier, une délégation sénégalaise recevait des membres de l’industrie et de la presse à une soirée de rencontre et d’information à la Maison de l’Afrique, à Montréal. Organisée par l’Ambassade du Sénégal au Canada, l’événement avait pour principal objectif d’évaluer le potentiel du marché du Québec, pour le Sénégal. Brussels Airlines était de la partie.

Pour atteindre cet objectif, une délégation de l’Agence Sénégalaise de la Promotion du Tourisme (ASPT) a fait le voyage de Dakar. La tournée d’une semaine des membres de l’ASPT permet de rencontrer des partenaires, voyagistes et agences de voyages à Montréal, avec qui travailler pour développer la destination.

Île de Gorée, au large de Dakar
Maison des esclaves sur l’île de Gorée, au large de Dakar

« Ici, nous sommes en terrain vierge. Nous prospectons de nouveaux marchés pour identifier des partenaires. Avant de venir au Québec, nous avons fait une étude de marché pendant deux ans. Le Québec et le Sénégal ont des caractéristiques communes, dont  une population chaleureuse et ouverte et le partage de la francophonie », a dit Aly Sidy Mbar Sow, directeur des études et prospectives de l’ASPT.

Autre fait à noter, une Maison du Québec a récemment ouvert ses portes à Dakar. Celle-ci fait la promotion des investissements, entre autres.

« Nous envisageons un échéancier de trois ou quatre mois pour commencer à définir la stratégie avec les t.o. et développer un plan de communication. Il y a aussi une possibilité que des partenaires sénégalais viennent rencontrer des partenaires québécois », a ajouté M. Sow.

Brussel Airlines et Royal Air Maroc étaient aussi présents à la soirée, deux transporteurs facilitant l’accès au Sénégal à la clientèle québécoise.

« Je fais partie des gens qui sont convaincus que le Sénégal peut devenir une destination pour les Québécois, en raison notamment que c’est un pays francophone et sécuritaire. C’est une destination parfaite pour des produits basés sur les gens et l’accueil, entre autres. Le tourisme humanitaire et solidaire, également, se développe beaucoup et ce marché échappe aux t.o. Traditionnels », a déclaré Patrice Malacort, qui fait la promotion des pays africains via aviatour, en plus de représenter Brussel Airlines, via aviajet.

15614612964_f57504d309_b« Brussel Airlines offre 17 destinations en Afrique subsaharienne, dont Dakar. Nos horaires permettent les meilleures correspondances en Afrique. Le succès des vols à destination de l’Afrique dépend beaucoup des correspondances. Tout n’est pas une simple question de prix, bien qu’à cet égard, nous sommes compétitifs », a ajouté Patrice Malacort.

Quant à Zakaria Mahsen, directeur régional pour le Canada chez Royal Air Maroc (RAM), il a suggéré d’envisager la possibilité de combiner le Maroc et le Sénégal, entre autres produits. Le réseau du transporteur inclut Dakar, entre autres.

OUVERTURE DES T.O.

Une belle ouverture quant aux produits a été constatée parmi les partenaires t.o. présents à la rencontre. « Je crois qu’il y a un réel potentiel. Nous pourrions offrir un circuit nature et histoire suivi d’un séjour balnéaire, toujours apprécié. L’horizon visé pour le début de cette Pirogues sur la plage de Saly - Sénégal MAI 2002offre est  janvier 2017. Le niveau d’expériences à vivre est supérieur et le fait que ce soit un pays francophone facilite les contacts », a mentionné Eva Gobeil, chez Exotik Tours.

« Nous ne vendons pas le Sénégal mais nous sommes ouverts, si la destination correspond au concept de produits que nous programmons, soit une base d’où les clients rayonnent pour faire des activités et des excursions. Il faut l’évaluer en raison de la plage et du volet culturel fort intéressant », ont dit Cristinela et Marc Ancuta de Celebritours.

D’autre part, en présentation, un survol a été donné des forces de la destination, des infrastructures touristiques et de transport ainsi que du type d’attraits des six pôles touristiques.

Logo_TourismePlus

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY