Le sel de Guérande: 1.700 ans de savoir ancestral

Depuis le 3ième siècle, les hommes récoltent cet or blanc sur une terre de sel, en Loire Atlantique. L’alambic actuel remonte à 1.000 ans. La récolte se fait toujours dans un respect affirmé des traditions. En moyenne, 16.000 tonnes de sel seraient extraites du site, d’une superficie de quelque 2.000 hectares. Un chiffre qui fluctue d’année en année. En haute saison, 15 visites sont organisées tous les jours à partir du Musée.

Des expressions pleine de sel

La langue française possède bon nombre d’expressions comprenant le mot sel. Preuve s’il en est de l’importance qu’a eue ce bien, autrefois très précieux, dans notre civilisation. Si certaines sont tombées en désuétude, d’autres ne « manquent pas de sel”. Nous ne sommes en effet plus très nombreux à imaginer “faire un pacte de sel” ou “être changés en statue de sel”.

guerande-3Nous utilisons par contre d’autres expressions au quotidien. “Des cheveux poivre et sel” plaisent toujours aux dames. Celles-là mêmes qui aiment être invitées dans un lieu où “l’addition est salée”. D’autres rechignent rarement à “mettre leur grain de sel” dans l’unique but de “mettre un peu de sel dans la vie”. Si “offrir le pain et le sel” est moins utilisé dans notre civilisation contemporaine, cet euphémisme rappelle qu’offrir l’hospitalité est le but ultime des fêtes écoulées.

Vasières, Etiers, cobiers, Fares, Adernes et oeillets

Depuis que l’homme a commencé l’exploitation du sel au large de la ville fortifiée de Guérande, un jargon s’est imposé au sein des professionnels. Les marais salants sont constitués de différents bassins et canaux qui ont tous leurs rôles à jouer. Chacun d’eux possède une appellation propre. Un véritable labyrinthe qui est influencé par les conditions climatiques.

A marée haute, la mer remplit de grands réservoirs d’eau dont les paludiers gèrent le débit au moyen de trapes en bois. Au fur et à mesure du cheminement, l’eau va guerande-1gagner en salinité. Le soleil, la chaleur et le vent travaillent en binôme avec les hommes pour produire tantôt du gros sel, tantôt de la fleur.

C’est une infime partie de la saline qui est consacrée à l’exploitation. Appelée œillet, elle accueille une saumure très fortement concentrée.

Au moyen d’un immense râteau à bords plat et biseauté, les paludiers vont y recueillir leurs précieux cristaux. Si le gros sel doit sa couleur à l’argile du fond des bassins, la fleur doit sa couleur immaculée au fait qu’elle n’ait pas “touché le fond”.

Elle se récolte les après-midi de fortes chaleurs. Au total, 300 producteurs vivraient de leur métier. Le sel de Guérande n’a été enregistré officiellement qu’en 2012 auprès des instances européennes. Il est actuellement le seul sel marin français à se prévaloir du fameux label rouge.

Une destination nature et un musée de l’entente

Le lieu n’est pas constitué que de paludiers ou de touristes suivant les guides du cru. Des passionnés viennent y poser leurs jumelles et observer la faune, mais également la flore. Aigrettes, spatules et mouettes rieuses s’y laissent facilement approcher. Au sol, vous retrouverez de l’obione ou de la salicorne qui sont un des passages obligés de la cuisine locale.

egret-1040448_960_720Pour accompagner les visiteurs, le musée du sel a pris place sur le site. 7ième lieu touristique de la Loire Atlantique, l’immense hangar accueille 80.000 visites payantes à l’année.

L’ensemble des produits locaux y sont présentés et le musée est intéressant. Son directeur refuse tout compromis quant à l’évolution éventuelle du musée: “Pour nous, il est hors de question d’imaginer implanter un snack, un hôtel ou un spa sur le lieu… chacun son métier”.

Dans la ville et alentour, une foule d’hébergements plus ou moins importants, accueillent les touristes attirés par l’authenticité de Guérande. Située à 8 heures de route de Bruxelles, la destination est idéale pour un WE prolongé, en dehors des pics saisonniers.

Les visites se réservent sur place ou via l’Office du Tourisme de Guérande. Comptez 10 € par personne pour 1h30 en extérieur. Réservations: 0033(0)820150044 – contact@ot-guerande.fr ou via le site internet www.ot-guerande.fr

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY