Le secteur privé sollicité pour l’avenir de l’Océan

L’Océan est indispensable à notre vie sur la Planète et son immense potentiel peut aussi nous offrir des solutions pour mieux vivre à l’avenir. Mais il est nécessaire d’imaginer une nouvelle gouvernance de l’Océan mondial pour utiliser le monde marin et ses ressources de façon durable, c’est-à-dire en bénéficiant de ses intérêts sans entamer son capital.

La haute mer représente les 2/3 de l’Océan, soit 50 % de la surface de la Planète. Mieux protéger et gérer la haute mer, et en particulier sa biodiversité, devient un défi majeur du 21ème siècle. Pour relever ce défi, il faut réunir l’ensemble des acteurs concernés en vue de faire émerger les meilleures solutions pour tous. Les entreprises pourront apporter leur expertise, s’approprier les résultats des négociations, les enrichir et se préparer à mieux protéger la haute mer.

Deux jours d’ateliers
Lundi 18 et mardi 19 novembre 2019, sous l’égide du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, l’Agence Française pour la Biodiversité et Nausicaá, Centre National de la Mer, réuniront pour la première fois dans un atelier des acteurs du monde économique, des experts de ces négociations, des scientifiques et des représentants de la société civile venus du monde entier.

Cet atelier, qui se tiendra à Nausicaà, a pour objectif d’informer le secteur privé des enjeux et de l’avancement des négociations sur la haute mer. Il offre au secteur privé une occasion unique d’échanger avec les négociateurs et les autres acteurs concernés.

Le programme de la journée du 18 novembre mettra l’accent sur l’importance de la protection de la haute mer pour le secteur privé, sur l’impact du futur traité BBNJ, sur les activités économiques et sur la nécessaire coopération entre le secteur privé et les autres parties prenantes. La journée du 19 novembre évoquera le rôle des organisations internationales et ce à quoi pourraient ressembler les usages futurs de la haute mer.

17 millions de visiteurs
En bientôt 30 ans, Nausicaá a fait découvrir les mondes de la mer et leurs richesses à plus de 17 millions de visiteurs. Nausicaá est également co-fondateur du Réseau Océan Mondial, association accréditée comme observateur auprès des Nations Unies, et qui promeut les initiatives positives des Citoyens de l’Océan.

L’an dernier, Nausicaá a ouvert une exposition permanente sur la haute mer, première du genre, afin de faire découvrir ce milieu exceptionnel encore méconnu, et d’associer chacun à sa protection.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY