Le salon des vacances : des découvertes !

©Hervé Ducruet

La grand’ messe du tourisme bruxellois s’est clôturée en demi-teinte. Des destinations boudées et d’autres qui ont connu un grand succès. Une nocturne décevante et une journée de samedi qui l’était tout autant. Ce dimanche, par contre, la foule était au rendez-vous et l’ambiance était presque festive.

Israël : « dans ces conditions, on revient »

Carine Peeters (Exodis) avait le sourire des grands jours dimanche passé. Comme chaque année, le TO spécialisé sur ce pays partageait le stand avec des membres de l’ambassade d’Israël. Des ventes fermes ont été engendrées durant les 4 jours.

Alors que les organisateurs du salon les avaient relégués dans un coin sans passage en 2016, cette année, le stand était visible et très bien placé. 24 m2 tout en couleur qui proposait également des circuits en Cisjordanie.

Dôme du Rocher à Jérusalem ©Hervé Ducruet
Dôme du Rocher à Jérusalem ©Hervé Ducruet

Cette année, l’autorité palestinienne ne s’est pas déplacée. Cela n’a pas empêché quelques manifestants de brandir les drapeaux palestiniens. Le vigile présent n’a rien pu faire face aux grands blonds qui appelaient au boycott. La maréchaussée est arrivée 15 minutes après les faits…

Cette année, fort de son tout nouveau site, Exodis a décidé de mettre la nature plus en avant. Œnologie, centres ornithologiques, ballades en bateau… la région dispose d’une diversité naturelle unique.

Une offre « city trip » propose désormais 2 nuits à Jérusalem et 2 nuits à Tel Aviv.

La Tunisie garde la tête haute

Dans les couloirs qui longeaient le grand stand de 72 m2, les passants regardaient les folders avec inquiétude. L’ONTT est dépité face à l’obstination des affaires étrangères. Une incompréhension réelle face aux efforts importants mis en place par les autorités du pays.

8507644309_e0dbd2abe9_bEn retirant la destination précipitamment, TUI a donné un signal négatif et durable auprès de la population belge.

Thomas Cook propose à nouveau les All In tunisiens mais aurait tendance à les décommander au dernier moment.

Ici aussi, la nature et les sites archéologiques remarquables sont mis en avant. Nous vous renvoyons vers les différents papiers réalisés récemment sur les trésors de l’ouest tunisien.

Longtemps boudés par les DMC tunisiens eux-mêmes, les sites culturels font, dorénavant, l’objet de circuits organisés. « Dans les années 90, il n’y avait personne sur les sites archéologiques remarquables que compte le pays, alors qu’en Grèce, on faisait la file » nous fait-on remarquer. Espérons que l’avis négatif des affaires étrangères soit levé au plus vite pour que ces merveilles soient à nouveau proposées au public.

MSC : on aime

A l’entrée du salon, le grand stand d’MSC était noir de monde. Une généreuse maquette du MSC Meraviglia émerveillait les enfants. Un casque virtuel permettait aux adultes de monter à bord.

16x9_980x0_zzt3wge3i4kxikuDans le paysage belge, l’armateur fait figure de proue en ce qui concerne la promotion de ce mode de vacances.

Aucun groupe n’est à ce point actif sur tous les bords. Une vision marketing courageuse et qui marche.

Dès lors, en 2017 et dans l’esprit de beaucoup de monde, les trois lettres sont synonymes de croisière. Alors que ce marché ne toucherait qu’un pourcent de nos compatriotes, la société italienne plaît aux TO belges.

Kathleen Van Lombeek (Cruise Coordinator Specialists chez TUI) a souhaité porter à notre connaissance qu’une vente sur trois concerne MSC au sein du groupe ostendais. Seule auparavant, son bureau compte désormais 4 collaborateurs.

Autocars LEONARD : des nouveautés

Cette année, les autocaristes n’étaient pas relégués avec les caravanes. Les autocars LEONARD pouvaient ainsi exhiber au plus grand nombre, les Rolls-Royce qu’ils utilisent pour transporter leurs passagers.

Leurs nouveaux SETRA offrent désormais une première classe en ¾ couchette. Des sièges en cuir avec prises pour recharger les appareils portables. Une qualité de confort remarquable pour 25 € de plus. Autre nouveauté, leurs véhicules proposent désormais le WIFI à bord.

La connexion ne faillirait pas lors du passage des frontières et le WIFI fonctionne également à l’étranger !

DSC_1797La page FB du groupe est mise en avant comme outil promotionnel pour toucher les 9000 fans qui suivent la société liégeoise.

Leur pôle de Charleroi se développerait bien… 5 autocars y sont à demeure

L’avis était unanime: le salon des vacances draine de moins de monde chaque année. Les prix demandés pour les emplacements seraient exagérés et la promotion insuffisante. Si la nocturne et la journée de samedi furent un échec, dimanche et la première journée furent un succès.

Des stands, malgré la foule étaient vides. Le stand turc était désespérément vide. Quelques belles initiatives ont été observées lors de ce rendez-vous. Elles attestent de la vivacité des acteurs du tourisme en Belgique.

Rendez-vous dans un an !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY