Le RGPD, une copie à revoir !

Le RGPD, tout le monde le sait aujourd’hui, est le « Règlement Général sur la Protection des Données », le GDRP en anglais. C’est, ou plutôt, ce devrait être un règlement draconien, qui interdit notamment à quiconque, et donc aussi aux entreprises, d’utiliser une adresse e-mail sans le consentement de son propriétaire.

Depuis l’adoption de ce règlement, en 2016, mis en application au niveau européen depuis 2018, il n’est plus question de collecter des adresses, par quelque moyen que ce soit, et pour quelque raison que ce soit. Car on se doute bien que ce raisons sont évidemment honteusement mercantiles… Qu’on ne s’en plaigne pas : en Suède, il est même interdit de recopier un numéro de téléphone !

Jamais autant de mails!

Eh bien ! Depuis l’adoption de ce fameux règlement, on n’a jamais reçu autant de mails promotionnels ! Dans le meilleur des cas, on précise — pour se mettre à l’abri ? — que « Vous recevez cet e-mail parce que vous avez montré un intérêt pour [nom de la société] via nos webinaires, événements ou contenus ».

Mais c’est faux, archi-faux ! Je n’ai jamais entendu parler de vous — et si j’avais connu votre existence, il ne me serait jamais venu à l’idée de m’abonner à vos newsletters, parce que je suis déjà assez occupé à faire le tri des informations que je reçois chaque jour pour m’encombrer de vos salades !

Le bec verseur intelligent

Dernier exemple en date, en ce qui me concerne : la publicité — il n’y a pas d’autre mot — en néerlandais uniquement, de surcroît, pour, tenez-vous bien, une nouvelle « bouteille avec bec verseur intelligent ». Non, ce n’est  pas un poisson d’avril! Jusqu’où va se nicher l’intelligence, de nos jours, je vous le demande…Mais quelle mouche a donc piqué les responsables du marketing pour m’envoyer ce poulet dont, vous vous en doutez, je n’ai rien à cirer ?

On ne nous veut que du bien…

Et puis il y a les spams grossiers, avec votre nom en grands caractère et en rouge, comme « Monsieur cuisine » qui me félicite d’avoir été choisi pour faire partie de son programme de fidélité, « uniquement pour ceux qui vivent en France » : encore bien vu ! Ou Hélène Simone, « tarologue », qui me propose de « bénéficier dès maintenant d’une étaude (sic) sur [mon] avenir sentimental »…

Inapplicable, et inappliqué, le RGPD devrait faire l’objet d’une prochaine refonte… qui prendra sans doute quelques années. D’ici là, donc, on fait ce qu’on veut. Collecter de nouvelles adresses, c’est l’obsession des entreprises qui souhaitent conquérir de nouveaux marchés… On peut comprendre, mais il y a d’autres moyens que de les piquer chez PagTour…

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY