La Chine est en train de devenir l’un des principaux marchés-sources du tourisme, et représente un énorme potentiel de croissance pour le secteur touristique européen. C’est en tout cas ce qu’estime Eduardo Santander, directeur exécutif de la Commission européenne du tourisme (ETC).

L’Année du Tourisme Chine-UE

« Les destinations touristiques européennes ont pris conscience du très grand potentiel qu’offre le marché chinois, et ont compris qu’il était important de mettre en place un marketing sur mesure, et de promouvoir des activités propres à attirer les visiteurs chinois et à leur offrir la meilleure expérience touristique possible », a notamment déclaré M. Santander, ajoutant que de nombreuses actions et initiatives avaient été lancées dans ce sens par diverses industries du secteur touristique.

Les agences gouvernementales responsables de la promotion du tourisme ont commencé à investir sur ce marché il y a une dizaine d’années. L’ETC, qui réunit une trentaine d’organisations touristiques de divers pays et a pour tâche de promouvoir l’Europe comme destination, a notamment ouvert un bureau à Pékin en 2010.

Évolution des comportements des touristes chinois

Avec la hausse des voyages indépendants, un grand nombre de plateformes sont apparues pour proposer leur assistance aux voyageurs, en les aidant à planifier et à organiser leur voyage en fonction de leurs préférences particulières.

Le vieux stéréotype des Chinois en voyage organisé est maintenant remis en question par l’émergence d’un nombre croissant de voyageurs indépendants, à la recherche d’une expérience plus personnalisée.

L’Europe doit s’adapter à ces changements en se tournant davantage vers le numérique. M. Santander a indiqué que l’attention aux détails était importante pour attirer la clientèle chinoise, expliquant que certaines petites choses coûtaient peu, mais offraient un confort accru aux voyageurs.

Nouvelles technologies

Au cours des dernières années, la Chine a été à la pointe des nouvelles méthodes mobiles. Les citoyens chinois ont pris l’habitude de tout payer avec leur smartphone et ne plus utiliser d’espèces, et l’Europe doit suivre cette tendance en s’adaptant aux solutions de paiement chinoises comme UnionPay, Wechat et Alipay.

M. Sanlander a ajouté que « le Wi-Fi est très important pour les visiteurs chinois », expliquant qu’ils s’en servaient dans les magasins pour comparer les prix avec ceux des plateformes de vente en ligne chinoises.

Pour ce qui est de l’année du tourisme Chine-UE, M. Santander espère que l’année 2018 amènera davantage de voyageurs chinois à venir visiter l’Europe, ajoutant que le tourisme ne contribue pas seulement à l’économie, mais que « plus les gens voyagent, meilleur sera le monde de demain ».

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY