Le Portugal ravagé par les flammes

En début de semaine, la région de Porto a adopté un « plan d’urgence » pour lutter contre les incendies qui ravagent le Nord du pays. Sur l’île de Madère, 250 personnes ont été déplacées et 300 dans le Sud.

Activé pour 48 heures, le « plan d’urgence » a déployé d’avantage d’hommes, mais « il manque encore des moyens aériens », explique Marco Martins, président de la Commission de protection civile du district de Porto, repris par l’agence de presse Lusa. Depuis lundi, près de 500 pompiers doivent lutter contre pas moins de 35 incendies. Au total, ce sont plus de 2 000 hommes qui tentent de circonscrire une centaine de feux  dans tout le nord du pays.

Sur l’île de Madère, plusieurs maisons ont été la proie des  incendies dans la région de Funchal, capitale de l’archipel, et quelques 250 personnes ont été évacuées afin de passer la nuit en sécurité dans des installations militaires, a indiqué la responsable du gouvernement régional en charge de la protection civile, Rubina Leal.

Alors que le Portugal avait été épargné de ce fléau récurrent en début d’été, les premiers incendies ont démarré vendredi, favorisés par un vent fort et des températures élevées qui avoisinent les 35 degrès. L’Institut Météorologique Portugais (IPMA) a placé jusqu’à mercredi pratiquement la totalité de la moitié nord du Portugal en risque d’incendie « très élevé » voire « maximum».

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY