Le patron de Ryanair prépare-t-il sa succession?

Ryanair a annoncé une perte nette de 20 millions d’euros pour le troisième trimestre de l’exercice 2018. Il s’agit d’une annonce rare. Au cours des 16 derniers mois, Ryanair a connu des perturbations notables, allant de problèmes de recrutement ayant entraîné l’annulation de milliers de vols en 2017 sans parler des grèves durant l’été 2018. Une réorganisation est en cours…

Michael O’Leary cède la direction opérationnelle

Dans le cadre d’un remaniement de la compagnie aérienne irlandaise révélé lundi, le directeur général quittera la gestion quotidienne de Ryanair pour prendre la tête d’une nouvelle société supervisant les quatre activités du groupe. Ryanair va nommer un nouveau directeur dans sa principale compagnie aérienne. Les autres petites compagnies, Laudamotion (basé en Autriche), Ryanair Sun (Pologne) et Ryanair UK auront également un nouveau directeur.

Michael O’Leary cède les commandes de Ryanair mais ne quitte pas encore le cockpit

Il dirige avec succès Ryanair depuis au moins 20 ans. Les observateurs ne croient pas vraiment qu’il cèdera les commandes aisément. Dans ses nouvelles fonctions, Il restera toujours responsable des décisions les plus importantes qui concernent Ryanair, notamment les opportunités de fusion et d’acquisition, la réduction des coûts et l’acquisition d’appareils.

Une organisation qui ressemble à d’autres

Ryanair a déclaré que la nouvelle structure ne serait pas si différente de celle d’IAG ou du groupe Lufthansa. Dans le groupe anglais (IAG), les patrons de chaque compagnie aérienne (British Airways, Iberia, Aer Lingus) rapportent à Willie Walsh. Pour le groupe Lufthansa, c’est Carsten Spohr qui chapeaute les responsables chez Austrian Airlines, Swiss, Brussels Airlines, Eurowings.

Michael O’Leary prépare-t-il sa succession ?

Certains analystes estiment que les changements étaient un moyen potentiel de former un successeur pour éventuellement prendre la relève. Pour le moment Michael O’Leary a déclaré qu’il resterait directeur général du groupe jusqu’à au moins 2024. Son contrat de cinq ans se termine cette année mais devrait être renouvelé.

Un résultat en hausse malgré des prix en baisse

La forte croissance du trafic de la compagnie low-cost, de 8%, est en partie le résultat d’une baisse de 6% des tarifs moyens. Cette dernière serait due à une surcapacité hivernale en Europe. Michael O’Leary a déclaré : « Bien qu’une perte de 20 millions d’euros au troisième trimestre soit décevante, nous sommes rassurés par le fait que cela est entièrement dû à des tarifs aériens plus faibles que prévu. Nos clients bénéficient donc de prix record, bon pour la croissance du trafic actuel et futur. »

Ryanair veut pousser la croissance

Ryanair semble avoir des projets de croissance pour ses trois principales compagnies aériennes, en particulier pour Ryanair Sun en Europe de l’Est, où elle fera concurrence à Wizz sur des marchés en forte croissance. Ryanair dans son ensemble s’attend à avoir près de 460 avions d’ici mars 2019.

Le potentiel sur le court et moyen-courrier semble sans limite !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY