Le Parlement européen dit oui au passeport vaccinal

© Erich Westendarp - Pixabay

Le Parlement européen a voté mercredi dernier, 28 avril 2021, en faveur du certificat commun Covid-19. L’objectif est de faciliter la libre circulation en indiquant les personnes vaccinées, celles qui bénéficient d’un test négatif ou qui sont guéries.

Si la proposition a été largement soutenue, beaucoup jugent ce certificat inutile, renvoyant les gens à leurs responsabilités individuelles. Helmut Geuking, eurodéputé allemand, a relevé que l’UE avait avant tout « besoin de règles claires, raisonnables et proportionnées ».

Les eurodéputés ont en outre demandé des tests rapides et gratuits dans toute l’Union européenne pour celles et ceux qui n’auraient pas accès aux vaccins. Sans cette mesure, l’introduction d’un passeport vaccinal créerait une forme de discrimination, comme l’a relevé Dragos Tudorach, eurodéputé roumain.

En revanche, le Parlement s’est opposé à la proposition de reconnaissance automatique des vaccins russe et chinois. Les États seront donc libres de décider individuellement la reconnaissance ou non de l’un ou l’autre de ces vaccins.

Le Parlement rejette la proposition d’une reconnaissance automatique des vaccins russe et chinois. Ce sera donc à chaque État membre de décider de la validité ou non de ces doses. Avec ce texte les eurodéputés ont désormais fixé leur cadre pour négocier avec les États membres afin d’établir ce document européen pour faciliter les déplacements.

(CD)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY