Le nouveau métro, infrastructure cruciale pour Jakarta

Dernière mégalopole d’Asie sans métro, la capitale de l’Indonésie est enfin dotée depuis la semaine dernière d’une première ligne. Il aura fallu attendre 34 ans entre le premier projet de métro et voir les premières rames circuler sur 16 km.

Il s’agit en fait que de la première phase de ce projet de 1,1 milliard de dollars US qui roule sur un axe nord-sud, permettant notamment de relier deux districts très prisés par les touristes: Senayan avec ses centres commerciaux de luxe (Plaza Senayan et Senayan City) et la place Bundaran, entourée des hôtels Kempinski, Grand Hyatt, Mandarin Oriental et Pullman ainsi que les centres commerciaux Plaza Indonesia et Grand Indonesia.

Photo: Metro Report Int.

La ligne comprend pour le moment 13 stations dont six souterraines

Le président indonésien Joko Widodo, qui a inauguré le projet, en a d’ailleurs profité pour lancer les travaux de la seconde phase de cette ligne qui reliera Bundaran à la ville historique de Batavia (Kota).

Cette dernière vient d’ailleurs d’être récemment rénovée avec les anciennes maisons le long des canaux transformées en cafés à la mode ou galeries d’art. L’extension de la ligne devrait ouvrir au public en 2024.

Le métro est considéré comme une infrastructure cruciale dans une ville ou les embouteillages sont parmi les pires d’Asie avec l’augmentation du niveau de vie, l’absence de transports publics efficaces et une population qui atteint plus de dix millions d’habitants.

D’ici le début avril, une ligne de métro léger (LRT) de 4,5 km entrera en fonction, comprenant six stations dont une en correspondance avec la ligne de métro. (LC, Bangkok)

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY