Le nouveau Directeur Général de WBT est connu

Lors de la réunion des services de WBT et du monde professionnel mardi à Liège, l’Administrateur-Délégué Michel Van Keerbergen a annoncé le nom de son successeur. Ce n’est pas vraiment une surprise. Il s’agit d’Étienne Claude, l’actuel Directeur du Marketing de WBT. Mais si la fonction sera la même, le titre est différent.

En effet, Michel Van Keerbergen avait été choisi comme Administrateur-Délégué représentant le secteur privé. Au départ de Viviane Jacobs, comme il y avait 3 Directeurs Généraux Adjoints représentant des tendances politiques différentes, le consensus avait été trouvé en nommant MVK. Il a rempli sa fonction durant ces dernières années jusqu’à atteindre l’âge de la retraite.

Il fallait donc lui trouver un successeur. Pour la première fois, c’est une société extérieure qui a été mandatée pour trouver le meilleur profil possible, en faisant fi des appartenances politiques. Étienne Claude offrait quelques avantages :

-son âge, d’abord, qui lui permettra de poursuivre une politique sur un relativement long terme.

-son expérience : on a connu Étienne dans différentes fonctions, dont notamment la direction de l’ex-Maison du Tourisme de Waterloo, du Champ de Bataille et du Musée Wellington, auxquels il a apporté un dynamisme et une réelle compétence en gestion et en marketing.

-enfin le fait qu’il vient « de l’intérieur » est un atout non négligeable, qui évitera de devoir expliquer à un néophyte tous les arcanes de l’institution : on gagne sans doute plus d’un an par ce choix.

Nous avons demandé à Étienne Claude s’il reprenait donc la fonction d’Administrateur-Délégué. Ce à quoi il nous a répondu que ce titre disparaissait au profit de celui de Directeur Général, mais la fonction restait celle qu’a exercée MVK durant ces dernières années.

Il nous reste à souhaiter au nouveau patron de WBT de garder son enthousiasme, ses bonnes idées, son orientation « marketing » dynamique, au profit de notre belle région.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY