Le nombre de restaurants étoilés en Croatie est en hausse

5 restaurants étoilés croates à ne pas rater

Depuis 2017, la Croatie est indissociable du guide Michelin. Le nombre de restaurants étoilés du pays ne cesse en effet d’augmenter depuis que Monte, à Rovinj, a été le premier établissement croate à se voir décerner une très convoitée étoile Michelin. Cette année encore, deux autres restaurants croates ont eu cet honneur, portant ainsi à cinq le nombre d’établissements incontournables. Découvrez ci-dessous les adresses où vous rendre durant votre voyage en Croatie pour déguster un repas gastronomique digne de ce nom.

1. Noel, Zagreb

Le restaurant Noel, à Zagreb, n’existe que depuis seulement trois ans et s’est pourtant déjà vu décerner une étoile Michelin cette année. Ce sont surtout les plats créatifs de poisson frais avec légumes du jardin du chef Goran Kocis qui sont acclamés. La carte bien fournie de vins croates, français et italiens est elle aussi très appréciée. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le chef sommelier Ivan Jug a obtenu une certification de la Court of Master Sommeliers. Il ne faut pas non plus oublier le barman, Karlo : ses cocktails artisanaux sont tellement bons qu’il a récemment été élu « meilleur barman du pays ».

Plus d’informations sur https://noel.hr/en/home-2/#

2. Draga di Lovrana, Lovran

Cette année, le guide Michelin a également accueilli le Draga di Lovrana. Il s’agit là d’une deuxième victoire pour le chef de 27 ans, Deni Srdoč, qui avait déjà été élu « jeune talent de l’année » en 2018 par Gault&Millau. Dans son restaurant de Lovran, vous goûterez aux meilleurs produits de la cuisine méditerranéenne, italienne et française tout en profitant d’une vue panoramique sur la mer, les îles de la baie de Kvarner et le mont Učka. Les chefs préparent tous les plats eux-mêmes, y compris le pain et les desserts, et utilisent exclusivement des produits frais. Le poisson et les scampis proviennent directement de la mer, ils sont d’ailleurs pêchés par la famille Nicolac en personne, les exploitants de l’hôtel auquel le restaurant est lié.

Plus d’informations sur http://www.dragadilovrana.hr/restaurant

3. Monte, Rovinj

En 2017, Monte, à Rovinj, avait l’honneur d’être le tout premier restaurant croate à se voir décerner une étoile Michelin. Avant cela, on avait déjà à maintes reprises vanté les louanges du restaurant dirigé par le chef Danijel Dado Dekićpour ses plats, ses vins et son service remarquables. Rovinj étant un village de pêcheurs, il n’est pas étonnant que le poisson et les fruits de mer jouent un rôle majeur dans le menu. Sans oublier bien entendu les deux ingrédients les plus prisés d’Istrie : l’excellente huile d’olive et les savoureuses truffes blanches des bois de Motovun.

Plus d’informations sur http://monte.hr

4. Pelegrini, Šibenik

Un an plus tard, Pelegrini, à Šibenik, était également récompensé par une étoile Michelin. Ce n’était pas tout à fait une surprise, vu que, les trois années précédentes, le prix du « meilleur restaurant de Croatie » était à chaque fois revenu à Pelegrini. L’inventif chef Rudolf Štefan avait avant cela déjà été élu « meilleur chef de Croatie » par Good Restaurants. Au menu, vous trouverez de délicieux plats de viande et de poisson traditionnels revisités avec modernité. Le cadre unique de Pelegrini, situé en face de la cathédrale Saint-Jacques dans une villa de 700 ans, fait de chaque repas une expérience inoubliable.

Plus d’informations sur http://pelegrini.hr/en/

5. 360, Dubrovnik

Cette même année, le restaurant 360 à Dubrovnik s’est lui aussi vu décerner une étoile Michelin. Cette adresse est particulièrement recommandée aux amateurs de vin. En 2017, le 360 a en effet reçu le Wine Spectator Award of Excellence et même le Wine Spectator Best of Award of Excellenceen 2018. Avec la vue sur la mer, le port et l’architecture de la ville, vous profiterez d’une fantastique association des meilleurs ingrédients locaux, de la cuisine méditerranéenne traditionnelle et des techniques culinaires françaises authentiques. Le chef Marijo Curić, originaire de Dubrovnik, est aux fourneaux depuis l’âge de 17 ans. Il apporte aux plats dalmates cette petite touche en plus en recourant aux techniques culinaires de la cuisine française.

Plus d’informations sur https://360dubrovnik.com

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY