Le MSC Seaside a été mis à l’eau

Premier d’une nouvelle série de navires spécifiquement conçus pour effectuer des croisières dans les régions ensoleillées, le paquebot MSC Seaside a été mis à l’eau samedi dernier aux chantiers Fincantieri de Monfalcone, sur la côte adriatique italienne, à peine 17 mois après la découpe de sa première tôle et moins de 8 mois après le début de son assemblage.

Plus de 5.000 passagers

C’est le premier paquebot de la compagnie réalisé en Italie, qui a confié jusqu’ici la construction de tous ses navires aux chantiers navals de Saint Nazaire, en France. C’est aussi le plus gros qui ait jamais été construit dans la péninsule, avec ses 323 mètres de long pour 41 mètres de large et 72 de haut et un tirant d’eau de 7 mètres. Il comptera 2070 cabines et suites (76% extérieures et 72% dotées d’un balcon), avec une capacité maximale de 5179 passagers, servis par 1413 membres d’équipage.

Des espaces record

Le MSC Seaside comptera 30.400 m² d’espaces publics intérieurs et un record de 13.100 m² de surfaces extérieures. Son architecture, imaginée par les ingénieurs de Fincantieri, se distingue par une partie arrière très étroite au niveau des superstructures, laissant place à de vastes terrasses et une grande piscine au-dessus de la poupe qui complètera les bassins (dont un avec verrière rétractable) et le parc aquatique des ponts supérieurs.

La classe Yacht Club, de plus en plus prisée

« Le navire qui suit le soleil » se positionne résolument comme, cette fois, un paquebot de luxe. Comme ceux des classes Fantasia et Meraviglia de MSC Cruises, le navire disposera d’un espace privatif de suites, le MSC Yacht Club, une formule de plus en plus prisée par la clientèle, ainsi qu’un vaste spa. Il proposera en outre à ses passagers 11 formules de restauration (dont 5 restaurants de spécialité), 20 bars et salons, des animations et spectacles (avec notamment un théâtre de 934 places), avec des activités pour toute la famille, dont une tyrolienne longue de 120 mètres.

Un navire ultra-connecté

Comme tous les nouveaux paquebots de la compagnie, le MSC Seaside sera particulièrement connecté. Les cartes magnétiques, bracelets, téléphones mobiles, tablettes et écrans interactifs disposés à travers le paquebot offriront de nombreux services : accès aux cabines et aux espaces privatifs comme le Yacht Club, contrôle d’identité aux embarquements et débarquement, moyen de paiement à bord, réservations aux restaurants et pour les excursions, géolocalisation des enfants… La technologie iBeacon permettra en outre de communiquer avec les smartphones et tablettes des passagers pour leur donner accès aux services à bord et leur envoyer des informations.

msc-ocean-cayPositionné à Miami

Le MSC Seaside doit être livré en octobre 2017 et rejoindra les Etats-Unis, son armateur ayant décidé de le positionner à l’année au départ de Miami. Ses premières croisières vers les Caraïbes et le Mexique (îles Caïmans, Cozumel, Nassau…) sont prévues en décembre 2017 et intègreront, à partir d’octobre 2018, une escale dans la première île privée de la compagnie italo-suisse, MSC Ocean Cay, actuellement en cours d’aménagement aux Bahamas.

Un second paquebot de cette nouvelle série, actuellement en construction, entrera en service au printemps 2018 et sera positionné en Méditerranée occidentale. Ces bateaux font partie de la nouvelle phase de développement de la compagnie, qui comprend aussi les quatre paquebots du programme Vista commandés à STX France, dont la tête de série, le MSC Meraviglia, sera livrée fin mai 2017 et baptisée le 3 juin.

La flotte de MSC est aujourd’hui forte de 12 paquebots, tandis qu’un total de onze autres sont en commande, dans le cadre d’un programme d’investissement évalué à 9 milliards d’euros…

[Avec Mer & Marine]

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY