Le litige entre Holidea et Studiopress est tranché

Le jugement est tombé dans le litige qui opposait Holidea à la société Studiopress. Il était reproché à cette dernière d’avoir réalisé des développements pour des applications et sites liés de près ou de loin au secteur touristique dont la majorité utilisait une partie ou la totalité de la technologie Holidea, dont Studiopress était à l’époque partenaire.

Le tribunal de commerce de Bruxelles, siégeant en référé, a reconnu les droits exclusifs de Holidea sur son logiciel, estimant donc que Studiopress a utilisé illicitement ce logiciel au bénéfice d’autres agences clientes.

Dans son jugement, le tribunal ordonne à Studiopress de cesser tous usages contrefaisants / utilisation / reproduction / modification / exploitation / distribution de tout ou partie du logiciel HOLIDEA et de ses composants sous peine d’une astreinte de 5.000 euros par infraction ou jour de retard.

00aaVoici ce qu’en dit Etienne De Nil, administrateur de Holidea (photo), sous forme d’un communiqué qu’il nous a adressé : « Je suis satisfait par ce jugement qui donne enfin raison à Holidea, même si je regrette que nous ayons dû nous battre ainsi devant les instances judiciaires. Nos priorités et énergies auraient dû être utilisées ailleurs dans le contexte difficile que notre secteur connaît ».

Il poursuit : « Les agissements de Studiopress nous ont causé un préjudice considérable, surtout en phase de « start up ». Nous avons voulu rester relativement discrets au sujet de ce litige, mais je peux déclarer aujourd’hui que de voir notre technologie, que nous avons payée cher, être utilisée frauduleusement dans le marché, nous a fait très mal ».

Etienne De Nil appelle les sociétés qui ont collaboré avec Studiopress, et qui auraient utilisé frauduleusement, même partiellement et à leur insu, la technologie Holidea, à prendre contact avec lui ou avec ses collaborateurs directs. Il désire maintenir un climat de confiance et de collaboration avec ces sociétés, dans l’intérêt bien compris de chaque partie.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY