Le Jules Verne va renouer avec les croisières «à la française»

La compagnie britannique Cruise & Maritime Voyages s’est enrichie d’une filiale française, Croisières et Voyages Maritimes, qui sera basée à Marseille et entamera dès le 2 janvier prochain la commercialisation des croisières du Jules Verne sur le marché francophone.

Le navire est l’ancien Astor, déjà trentenaire mais très bien entretenu et rénové plusieurs fois depuis sa mise en service.

C’est un bateau de petite taille, 176 mètres de long pour 289 cabines, dont aucune cependant ne possède de balcon, intime, confortable et dans un style traditionnel, avec une décoration classique rappelant les vieux paquebots d’antan.

Tout au long de l’année 2020, il va subir un important lifting, avec une coque et une cheminée repeintes en bleu, certains espaces subiront une modification « cosmétique » et seront « francisés » afin de mieux coller aux attentes supposées de la clientèle recherchée, essentiellement française.

Des croisières francophones et plus longues

Le Jules Verne, sera exploité exclusivement au départ du Havre et de Marseille sur des croisières 100% francophones à compter du printemps 2021, avec du personnel parlant français, qui sera la langue officielle à bord, et une gastronomie adaptée, avec des menus inspirés de l’âge d’or des paquebots d’antan.

A l’exception de certaines croisières familiales durant les vacances scolaires, le Jules Verne sera plutôt dédié à une clientèle adulte et proposera des croisières longues, de 12 jours en moyenne.

Très travaillés, les itinéraires seront très variés et comprendront de nombreuses escales atypiques où ne peuvent se rendre les grands paquebots.

20 croisières et un tour du monde

Le navire réalisera à partir de mai 2021 une première programmation de 20 croisières, pour moitié depuis Le Havre, d’où il sillonnera l’Europe du nord au printemps et en été, avec le tour des îles britanniques et de l’Irlande, les fjords norvégiens et les capitales de la Baltique.

Pour l’automne et l’hiver, le Jules Verne sera positionné à Marseille, pour des croisières en Méditerranée et jusqu’en mer Noire, vers les îles grecques, l’Egypte et la Terre Sainte, mais aussi vers les îles de l’Atlantique, Madère et les Canaries. Enfin, c’est au départ de Marseille également que le Jules Verne prendra la mer pour un tour du monde d’est en ouest, en cinq segments, du 8 janvier au 11 mai 2022, avec retour au Havre.

Un bateau orienté vers la mer

Tous les espaces publics, en dehors du Spa, offrent une vue sur l’océan, et les espaces extérieurs sont nombreux. Il est équipé d’une petite piscine. A l’avant, un grand salon-cabaret servant de salle de spectacles en soirée.

En arrière, on trouve d’abord une bibliothèque, une salle de jeux de cartes, des boutiques et autres bars, ainsi qu’un joli lounge central. Enfin, la salle à manger principale de 278 couverts. Les passagers y dînent en deux services et peuvent aussi y prendre leur petit-déjeuner ou leur déjeuner.

Nostalgie

Petit navire intimiste où l’on ne parlera que français, où la part belle sera faite à la gastronomie, le Jules Verne respirera la nostalgie des croisières « à la française ».

On ne peut s’empêcher, surtout, de penser qu’il ambitionne de reprendre la place que Croisières de France a laissée vacante sur le marché. Car il existe une demande pour un produit plus convivial, à l’opposé de ce que proposent aujourd’hui les grands navires de croisière ou d’exploration.

[Avec Mer & Marine]

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY