Le groupe Lufthansa suspend ses vols sur la Chine

Le groupe Lufthansa a finalement emboîté le pas à Swiss. Un peu plus d’une heure après l’annonce de la suspension des vols de la compagnie helvétique, le groupe Lufthansa a annoncé l’harmonisation de la décision pour Austrian Airlines et Lufthansa, soulignant que la sécurité des passagers et de l’équipage était la priorité absolue.

En conséquence, après une évaluation complète des informations actuellement à disposition sur le coronavirus, le groupe LH a décidé de suspendre les vols d’Austrian Airlines, de Lufthansa et de Swiss International Airlines de et vers la Chine continentale jusqu’au 9 février avec effet immédiat.

Par ailleurs, les réservations pour les vols jusqu’à la fin février sont suspendues. Un dernier vol est prévu ce jeudi afin de permettre aux clients de ces vols d’effectuer leur trajet comme prévu et de rapatrier les membres d’équipage.  Les opération sur Honkgong ne sont pas affectées par cette décision.

Les passagers détenant un billet (numéro de vol OS, LH ou LX) émis jusqu’au 23 janvier pour un vol de ou vers la Chine continentale entre le 24 et le 29 janvier peuvent effectuer un changement gratuit de réservation pour le même itinéraire ou annuler le voyage. Le nouveau voyage doit être effectué au plus tard le 30 septembre prochain.

Plus tôt dans la journée de mercredi, British Airways a annoncé la suspension de tous ses vols entre la Chine et la Grande-Bretagne. Finnair a annoncé supprimer certains de ses vols sur la Chine entre le début février et la fin mars. United Airlines a pour sa part justifié l’annulation de ses vols sur la Chine par un fort recul de la demande, de nombreuses entreprises préférant renoncer à voyager en raison de l’épidémie. Du 1er au 8 février, 24 vols sont annulés entre les USA, Hongkong, Pékin et Shanghai. (TI)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY