Le Four Seasons Hotel Ritz Lisbon se dévoile après d’importants travaux de rénovation

En 2019, la célèbre agence d’architectes portugaise OITOEMPONTO, a été missionnée pour insuffler une nouvelle vie aux chambres et aux suites de l’hôtel ; le duo de designers Artur Miranda et Jacques Bec a alors pris le parti de conserver le charme et le cachet de cet hôtel.

D’anciennes photos ont réveillé les souvenirs de précédents séjours d’Artur au sein de l’emblématique Ritz, une expérience unique qu’il souhaite offrir aux futurs clients. Ensemble, les deux hommes ont entrepris de réinterpréter le style ancien de l’hôtel, modernisant son esthétique et son ambiance.

« Il était fascinant de se plonger dans l’histoire de l’hôtel et de réaliser que son essence n’a pas beaucoup changé en 60 ans. », partage Arthur Miranda. « Il s’agit non seulement d’une pièce architecturale emblématique des années 1950, mais également d’un établissement novateur en terme de créativité, qui place la rencontre du charme ancien et du moderne à son sommet. L’hôtel a toujours été à la pointe de l’esthétisme, il n’est donc pas surprenant qu’il ait dicté les paramètres de cette réincarnation visionnaire et vintage. »

Inspirée par le style années 50 de la chambre N°44, la nouvelle ambiance est plus authentique tout en restant ancrée dans une atmosphère vintage : une marque de fabrique du Four Seasons Hotel Ritz Lisbon, qui évoque à la fois son passé et fièrement son présent, chaque chambre étant équipée des technologies les plus avancées en matière de lumière, d’écrans et de son. Déjà dotées de magnifiques balcons, les terrasses sont désormais plus chaleureuses et parfaites pour profiter d’une vue à couper le souffle sur Lisbonne.

LIS_1619.jpg

OASIS URBAIN : NOUVELLE PISCINE EXTÉRIEURE, OUVERTURE 1er JUILLET 2021

Après 62 ans d’existence, l’adresse la plus emblématique de Lisbonne offre une nouvelle expérience de villégiature au cœur de la capitale portugaise avec une la création d’une piscine extérieure chauffée. Cette dernière, entourée de verdure, offre une vue exceptionnelle sur les cimes arborées du Parc Eduardo VII.

Avec son eau scintillante et ses massifs de fleurs en toile de fond, la nouvelle piscine de l’hôtel invite à se détendre tout au long de la journée, dans un cadre idyllique, à l’image d’un oasis urbain niché dans un jardin secret.

Cette piscine extérieure plonge le Four Seasons Hotel Ritz Lisbon dans un univers de bien-être luxuriant, qui vie en complément du Spa et de sa piscine intérieure, ainsi que le rooftop fitness center  et sa piste extérieure de jogging.

LIS_1408.jpg

LE RESTAURANT CURA

L’atmosphère de ce restaurant est celle d’un espace moderne, où le classique s’associe au contemporain. En entrant, on découvre une imposante porte ornée de motifs géométriques. Avec une capacité de 28 personnes (selon les restrictions de sécurité en vigueur liées au Covid-19), le décor dévoile des tons chaleureux et réconfortants, en passant du bleu pétrole aux notes d’or, ainsi que par des touches plus légères et des matières boisées.

Dans ce projet dirigé par Miguel Câncio Martins, la règle numéro une était l’association de deux mondes que tout semble opposé : classique et contemporain, formel et décontracté.

Cela se traduit par l’utilisation de matériaux plus singuliers ou luxueux, comme le marbre bleu de Bahia qui recouvre l’espace ouvert de la cuisine, ou encore par l’absence de nappes sur les ; dans l’utilisation de la superbe marqueterie de Fred Kradolfer sur des pans de murs, graphiste suisse ayant eu un grand impact sur le design portugais au début du XXe siècle, et dans le service de table où l’on trouve des pièces d’artisans plus « indépendants », comme le bois travaillé par Rival ou les couverts de Paulo Tuna. Ainsi, cette intérieur réunit  le meilleur des deux mondes, pourrait-on dire.

LIS_1398.jpg

LE CHEF PEDRO PENA BASTOS

Au fil des années, le jeune chef Pedro Pena Bastos a simplifié sa vision gastronomique tout en conservant ce qu’il y a de meilleure, et en se concentrant de plus en plus sur l’importance et la cohérence des saveurs, laissant de côté les ornements supplémentaires qui ne font souvent que créer plus de confusion.

Il reste toujours fidèle à ce qu’il dit être ses principales bases : « le respect de la saisonnalité, le mariage des produits et l’esthétisme des plats ». Après tout, ce que l’on retrouve au restaurant Cura est une version encore plus mature et consolidée de la cuisine délicate et des saveurs fortes, qui jouent déjà un grand rôle dans l’identité culinaire du Chef Pedro Pena Bastos.

PLATS PHARES DE L’ETABLISSEMENT

Il y a l’incroyable association de calmar, noisette, bergamote, beurre d’algues grillées et caviar, ou la tout aussi surprenante « mariscada », une suggestion basée sur une sorte de pudding japonais (chawanmushi) à base d’ail vert et de lupin ; on retrouve également les fruits de mer les plus frais du jour et quelques autres touches finales comme la fleur d’ail ou les œufs de truite.









Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY