Êtes-vous un vieux con du web ? se demandait récemment le quotidien e-tourisme… J’ai eu la mauvaise idée de faire le test proposé et ça n’a pas raté : oui, je suis un vieux con…

Parce que je ne regarde pas la vidéo qui buzze sur YouTube. Parce que je n’envoie pas de selfie sur Snap’ quand je suis aux toilettes, que je ne twitte pas à The Voice depuis mon canapé, bien que je sache où se trouve la touche « hashtag » sur le clavier. Et parce que je n’envoie pas la photo qui fera le plus de « like » sur Instagram et que je sais ce que sont les CGU.

Le « gourou » vous salue bien

Il fut un temps où j’éditais une lettre hebdomadaire d’information sur les nouvelles technologies dans le voyage, qui passait dans le « milieu » pour un modèle du genre (non, je ne la ressusciterai pas !).

Exemple retrouvé au hasard : dans le seul numéro 333, en 2002, j’y fustigeais — déjà — les honteuses pratiques de TripAdvisor, j’annonçais, entre autres, la vente prochaine par le groupe Air France KLM de la moitié des 15 % des actions qu’il détenait alors dans Amadeus et que MSC n’allait plus émettre que des billets électroniques.

Rien ne perd, rien ne se crée… (Lavoisier: Poète chimiste révolutionnaire…)

Je passais pour un « gourou » — je tiens à votre disposition des dizaines de témoignages admiratifs, si, si ! — auprès de tout ce qui comptait dans l’industrie du tourisme, et on louait le fait que rien de ce qui se passait d’important dans le monde ne m’était étranger. Et aujourd’hui, JE SUIS UN VIEUX CON !

Ce qui me console, c’est que mes amis d’etourisme.info, quotidien sérieux s’il en est, sont eux-mêmes tombés dans le piège et que les « geeks » les plus acharnés ne sauraient manquer de devenir de vieux cons à leur tour… Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme… sauf la connerie… Ce qui est rassurant, en quelque sorte.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY