Le Club Med toujours jeune d’esprit

Il est loin le temps des « Bronzés » époque où le Club Med attirait une énorme clientèle de jeunes célibataires avides du fameux triptyque « Sea, Sex and Sun ».

C’est lors de sa traditionnelle conférence de presse de la rentrée que Sylvain Rabuel, Directeur Général France, Europe et Afrique du Club Med, a annoncé le nouvel axe du Club la « Reconstruction Familiale » qui s’assortit de la gratuité des séjours pour tous les enfants de moins de 6 ans partageant la chambre des parents, offre valable sans exception, tout le temps et dans tous les clubs, sans les habituelles restrictions de dates ou de durée de séjour.

Là, c’est sûr, au Club Med on aime aussi les familles. Pour annoncer ce nouveau programme, Sylvain Rabuel était entouré d’Elsa Godart, docteur en philosophie et psychologie, et d’Olivier Savinelli, d’Harris Interactive qui lui venait présenter une étude sur le comportement et les attentes en terme de vacances des « Millenials ».

Ces fameux « Millenials » ce sont tous ceux qui ont aujourd’hui entre 16 et 34 ans. Ils sont partagés entre la « génération Y » (de 25 à 34 ans) et la « génération Z » (de 16 à 25 ans). En 2020, ces Millenials représenteront un quart des CSP+. Pour eux les vacances font partie des priorités. 24 % d’entre eux disposent d’un budget vacances supérieur à 2.000€/personne (10 % seulement pour les 35 ans et plus). Ils partent plus souvent (+de 3 fois/an) et pour 29 % d’entre eux certains de leurs voyages sont choisis en dernière minute.

En France presque 1/4 des familles sont monoparentales, et bon nombre sont des familles recomposées ou, comme l’explique Elsa Godart, des familles à recomposer. Pour les Millenials en particulier, eux qui vivent souvent dans un monde de travail hyper-individualisé, les vacances peuvent être un moment de reconnection familiale, un moment où recréer des liens et des souvenirs. « Ce n’est pas parce qu’on se voit qu’on vit ensemble » (Elsa Godart).

A la différence des + de 35 ans pour qui les vacances doivent être une coupure totale, repos détente, sans le souci du quotidien, les Millenials demandent à leurs vacances de leur offrir des expériences inoubliables qu’ils peuvent partager avec leurs proches, leurs amis et même leur réseau.

Ils ont besoin de se dépenser pour se sentir bien vivants. Ils sont plus avides de se bouger que les + de 35 ans.
C’est pourquoi le Club a innové en proposant aux Millenials des lieux et des activités nouvelles à partager en famille tout en laissant la possibilité aux couples de pouvoir aussi profiter d’activités sans enfants, vie nocturne, activités sportives individuelles et collectives, spas…

A Cancun un nouvel espace Aquamarina est réservé uniquement aux familles avec bar et piscine adaptés aux enfants (il y a des chaises longues pour adultes mais aussi des chaises longues taille enfant).

Aux Club Les Arcs Panorama (ouverture 16 dec) il ya aura des chambres « famille », comme des mini-appartements. On y trouvera, comme au Club Med Grand Massif Samoens Morillon, un restaurant Bread & Co, où les enfants font la cuisine dans l’après-midi et ensuite invitent les parents à dîner, souvenirs familiaux garantis!

D’autres nouvelles activités familiales seront proposées, des jeux de société taille adulte, des escape games familiaux à l’intérieur du village, des initiations au yoga en famille, des goûters géants rassemblant les enfants séjournant au Club et ceux habitant la région… Au fur et à mesure, de nouvelles activités famille vont être rajoutées dans de nombreux clubs.

Pour Sylvain Rabuel le Club doit être un précurseur, un innovateur pour pouvoir maintenir cette stratégie de vacances haut-de-gamme qui fait son succès. Cette décision d’offrir le séjour aux enfants de moins de 6 ans qui permet à une famille, 2 adultes + 2 enfants de moins de 6 ans, d’obtenir des tarifs en 2019 largement inférieurs à ceux de 2018 aux mêmes dates. Par exemple la semaine du 4 août à Palmiye reviendra en 2019 à 4.040€ pour la famille au lieu de 4.825€ en 2018 (-785 €), soit une baisse de 16 %.

Cette baisse de tarifs pour une frange de sa clientèle devrait être compensée par son effet attractif, car pour Sylvain Rabuel l’objectif officiel du Club Med reste de continuer à croître en volume d’affaires plus vite que le marché français.

Frédéric de Poligny

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY