Le Chili dans la tourmente

Suite à l’état d’urgence décrété au Chili, les recommandations des affaires étrangères belges et françaises recommandent la plus grande prudence à leurs ressortissants…

« Suite à de récentes graves manifestations, le gouvernement chilien a décrété l’état d’urgence dans les régions de Santiago, Valparaiso, Bio Bio, Coquimbo et O’Higgins. Ceci signifie que le maintien de l’ordre public dans ces régions est maintenant assuré par l’armée chilienne », explique Diplobel sur son site…

Et de préciser : « Aux Belges au Chili, il est recommandé d’éviter les manifestations ou attroupements éventuels et de scrupuleusement suivre les indications des autorités chiliennes ».

Des manifestations et incidents ont eu lieu durant le week-end dans plusieurs villes de province et l’état d’urgence a été étendu samedi et dimanche aux provinces de Valparaíso et de Concepción, ainsi qu’aux communes de Rancagua, La Serena et Coquimbo.

« Après un premier couvre-feu décrété dans la nuit de samedi à dimanche, un nouveau couvre-feu a été décrété pour la nuit de dimanche à lundi. Celui-ci concerne l’ensemble de la Région métropolitaine de Santiago (où il sera en vigueur entre dimanche 20, 19h00, et lundi 21, 6h00) ainsi que la région de Valparaíso (20h00 – 6h00), la province de Concepción (20h00 – 6h00) et les communes de La Serena et de Coquimbo (20h00 – 6h00)», précise le Quai d’Orsay

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY