Le Cambodge: un exemple de solidarité

Notre correspondante, Claire Massart, installée à Siam Reap, nous envoie l’information ci-dessous. Enfin un exemple de solidarité et de positivisme. Notre industrie en a bien besoin.

Claire, CEO de sa propre agence DMC Inspiration Cambodia, nous précise qu’actuellement, les temples sont désertés par les touristes chinois et coréens et que donc c’est une période idéale pour visiter la région dans le calme. Un véritable retour aux sources. Nous vous confirmerons ses dires après notre propre aventure programmée pour début mars.

Le Cambodge est « un exemple de la solidarité internationale que nous réclamons toujours »Tedros Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

Le Cambodge n’a eu à ce jour qu’un seul cas officiel de coronavirus ou COVID-19, identifié comme étant le ressortissant chinois Jia Jinhua âgé de 60 ans, intercepté à Sihanoukville. Il a depuis bien récupéré et n’est plus en quarantaine. Il n’y a toujours pas eu un seul décès lié au coronavirus dans le Royaume à ce jour.

Le  Cambodge a autorisé le navire de croisière MS Westerdam à accoster dans le port de Sihanoukville car aucun cas de coronavirus n’a été identifié à bord. Ce navire de croisière était en mer depuis le 1er février et on lui avait refusé la permission d’accoster dans 5 pays de la région, dont la Thaïlande, les Philippines, Taïwan, le Japon et Guam.

Le bateau de croisière commençait à manquer de vivres, de carburant, et les passagers internationaux s’inquiétaient de leur situation suite à leur escorte hors du «pays du sourire» par la marine thaïlandaise.

Cet événement démontre le cœur du Cambodge et la volonté du peuple d’aider les autres en cas de besoin. Les passagers ont été contrôlés par des équipes médicales professionnelles de Phnom Penh, puis sont transférés vers la capitale via des vols Lanmei Airlines avant de continuer leur voyage vers leur pays de résidence.

La majorité des 1455 passagers viennent des États-Unis pour 651 d’entre eux. Les autres nationalités comprennent 271 Canadiens, 127 Britanniques, 91 Néerlandais, 79 Australiens et 57 Allemands. L’équipage de 802 personnes comprenait 362 Indonésiens, 260 Philippins, 24 Néerlandais, 23 Indiens et 15 Américains. Alors que la situation semblait prendre la voie d’un incident international, le Cambodge a fait ce qu’il fallait en offrant son aide.

L’ambassadeur des États-Unis au Cambodge, W. Patrick Murphy, a tweeté: « quel réconfort à Sihanoukville lorsque les passagers commencent à débarquer du Westerdam – avec l’hospitalité cambodgienne en pleine lumière. »

« C’est un acte de solidarité apprécié en ces instants où le monde dispose d’une fenêtre de champs d’actions pour arrêter le COVID-19 et éviter la stigmatisation et la peur », a tweeté le chef de l’OMS Ghebreyesus. « La stigmatisation d’individus ou de nations entières n’apporte rien sinon nuire aux réelles solutions à apporter », a-t-il ajouté.

« La vraie maladie, c’est la peur, ce n’est pas le virus. Nous voulons éliminer la peur de la maladie », a déclaré le Premier ministre Hun Sen. « Le Royaume n’a pas de discrimination. Il faut faire preuve d’humanité en ces temps d’urgence ».

Le Cambodge reste ouvert aux visiteurs et l’ambiance y est très détendue. Pour les Cambodgiens et les visiteurs, la vie continue ici.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY