L’avenir de Cathay Pacific en danger…

La plupart des compagnies aériennes en Asie souffrent aujourd’hui. Les annulations sont très nombreuses et les voyageurs de plus en plus rares. Il est clair que l’épidémie de coronavirus aura fait des ravages tant pour les personnes que les entreprises.

Cathay Pacific et sa filiale Cathay Dragon ont annulé 50% de leurs vols

Les deux compagnies aériennes ont annulé plus de la moitié de leurs vols en février et mars au milieu de l’épidémie de coronavirus. Les compagnies aériennes ont supprimé ensemble 783 vols par semaine en février et 835 par semaine en mars, réduisant leurs services de 52 et 57% respectivement.

Les vols se concentrent sur des liaisons avec la Chine continentale

Environ 90% de la réduction du groupe concerne les services en Chine continentale. Les compagnies aériennes ne desserviront que les aéroports de Pékin, Shanghai – Pudong et Hongqiao – Xiamen et Chengdu sur le continent, mais avec un service considérablement réduit. Seuls 39 de ses 368 services dans ces zones fonctionneront au cours des deux prochains mois.

La fabuleuse route entre Hong Kong et Taipei est en berne

Les vols de Cathay vers Taipei sont passés de 93 par semaine à seulement 4.

La route Hong Kong-Taipei, sur laquelle le groupe est le plus grand opérateur aérien, a souvent été classée comme l’une des routes aériennes les plus fréquentées au monde. Kaohsiung, où Cathay volait 49 fois par semaine, n’aura aucun vol au cours des deux prochains mois.

Trois semaines de congés forcés…

Le 12 février, le président-directeur général de la compagnie aérienne, Augustus Tang Kin-wing, a appelé tous ses 27 000 employés à prendre trois semaines de congé sans solde entre début mars et fin juin pour faire face à la situation.

Résultat de recherche d'images pour "macao casinos"

Les casinos à Macao ferment les uns après les autres

Alors que le nombre de décès dus au coronavirus continue d’augmenter en Chine continentale, des précautions sont prises ailleurs pour empêcher la propagation du virus. Les autorités de Macao avaient lancé un appel aux casinos pour qu’ils arrêtent temporairement leurs opérations pendant 15 jours.

Selon le dernier décompte, 23 casinos ont temporairement éteint leurs lumières dans l’espoir qu’ils pourront rapidement reprendre leurs activités normales si le virus peut être contenu. Macao qui était, il y a quelques semaines, une ville animée avec des lumières rivalisant avec celles de Las Vegas ressemble maintenant davantage à un complexe abandonné.

Il faut espérer que cette épidémie s’arrête le plus vite possible au risque de voir disparaître des compagnies aériennes et des hôtels.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY