L’Australie prolonge ses conditions d’entrées

Uluru (Ayer's Rock) © Margaux Ducruet

Les voyageurs qui rêvent d’Australie vont devoir prendre leur mal en patience pour s’y rendre. Le gouvernement a récemment indiqué prolonger les conditions d’entrée actuellement en vigueur jusqu’à nouvel ordre. Il les a également renforcées.

Le plus grand pays de la région Océanie n’est cependant que peu touché par le coronavirus. Une situation que le gouvernement attribue avant tout à l’interdiction d’entrée pour les voyageurs de l’étranger. Cette mesure fait que les risques de propagation du virus sont quasi nuls.

Baie de Sydney © Margaux Ducruet

En principe, une interdiction d’entrée complète s’applique à tous les voyageurs étrangers sans permis de séjour permanent en Australie. Le ministère des affaires étrangères à annoncer que les séjours touristiques restent interdits et que les visas touristiques ne seront par conséquent pas délivrés.

Les ressortissants titulaires d’une autorisation de séjour en Australie et les membres de leur famille proche (conjoints, enfants mineurs, tuteurs légaux, mais pas les parents) sont cependant exemptés de l’interdiction d’entrée.

Centre rouge australien aux alentours d’Alice Springs dans les Territoires du Nord © Hervé Ducruet

Toutefois, les conditions d’entrée ont également été renforcées pour ces personnes. Ainsi, tous les passagers âgés d’au moins douze ans se rendant en Australie doivent désormais présenter un test PCR négatif de maximum 72h avant le départ.

Des exceptions à cette exigence peuvent être possibles dans des circonstances atténuantes, y compris l’utilisation de tests antigènes rapides dans de rares cas exceptionnels.

Plage à Kangaroo Island – South Australia © Hervé Ducruet

En outre, les plafonds pour les arrivées internationales en Nouvelle-Galles du Sud (Sydney), en Australie occidentale (Perth) et dans le Queensland (Brisbane) ont été réduits de 50% jusqu’au 15 février.

Indépendamment d’un test Covid-19 négatif, l’entrée dans le pays est toujours soumise à une quarantaine de 14 jours à l’hôtel dans un logement désigné à l’aéroport d’arrivée, généralement aux frais du voyageur. Les réglementations diffèrent en partie selon les territoires.

(CD)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY