Angoisse après Thomas Cook

Merci le Fonds de garantie

Tout un chacun a son jugement, son ressenti, son avis sur la faillite. Certains cultivent l’espoir, la continuité… différente ou même une forme de renaissance au travers de repreneurs potentiels. Restons réaliste. Les dégâts resteront irréversibles. Pour l’emploi, les travailleurs encore « épargnés » pour l’instant doivent se préparer à dire adieu au sacro-saint dogme de l’ancienneté, et aussi à une révision salariale.

Autant que faire se peut, et en fonction de la vision du ou des repreneurs, le business concept sera adapté radicalement en fonction de la réalité du marché, et des nouvelles attentes des consommateurs.

Ces mêmes repreneurs..

Et pourquoi pas TUI ?? Ou d’autres, qui devront avant tout insuffler une nouvelle confiance dans leur approche et dans la notion d’« intégration verticale » des ventes. Le concept est révolu.

Le Fonds de Garantie, lui, vit le pire cauchemar. Chapeau ! Il impose un planning prioritaire pour parer au plus pressé. Et je tais la lâcheté des collaborateurs de TC à l’étranger. Les consommateurs n’oublieront et ne pardonneront jamais.

Le Fonds de Garantie, tout en respectant ses devoirs envers les consommateurs lésés, joue également sa survie. Estimation des dommages entre 20 et 25 M€ à couvrir, avec, d’après des médias spécialisés des fonds propres de 17,5 M€, des garanties bancaires propres et des réassurances.

Ouf !

Mais il ne faudrait pas qu’une autre faillite importante apparaisse à l’horizon, et tout le système risquerait de s’effondrer. Personne n’ose même l’imaginer…

Mais le ou les repreneurs potentiels des restes de TC se devront de prévoir dans leurs budgets LA prime d’insolvabilité ou la nouvelle prime à payer au Fonds de Garantie, qui sera proportionnelle au nouveau risque et à la perte encourue.

L’ensemble de la profession risque d’en être victime. Personne n’en parle encore, mais un homme averti en vaut deux. En attendant, le questionnement sur la valeur même d’une marque va, lui aussi, chambouler la donne.

Chez TUI, après avoir investi massivement dans sa nouvelle marque, les stratèges internes doivent déjà se poser la question si une diversification de marques ne serait pas une solution plus prudente et plus adéquate pour l’avenir.

Bref, en attendant, courage et bravo à l’équipe du Fonds de Garantie qui sont les soldats de l’ombre du moment.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY