L’amour en vol, entre fantasme… et réalité

Le sondage qui dit tout !

Apparemment, 5 % des passagers ont déjà eu des rapports sexuels en vol et 78 % aimeraient en avoir. Mais il y a loin de la coupe aux lèvres… Cela veut surtout dire que 83% des gens dans un avion jonglent avec l’idée de rejoindre le fameux mile high club (réunissant ceux qui l’ont fait)! C’est du moins ce que révèle un sondage du site de rencontres Saucy Dates, qui a interrogé un échantillonnage international de 11.179 personnes sur son réseau.

PERSONNEL, CONJOINT OU ÉTRANGER

En vol, 37 % des passagers qui ont eu des rapports sexuels sont des couples voyageaient ensemble.

Ces couples représentent la plus grande proportion des membres du mile high club (aussi appelé club des 10.000 en Europe et qui réunit tous ceux qui ont fait « crac crac » à 10.000 mètres d’altitude-NDLR). Néanmoins, 30 % des rapports sexuels dans le ciel sont des aventures entre étrangers.

Et ne pensez pas que le personnel est à l’abri des tentations :18 % des rapports sexuels dans un avion ont eu lieu avec un membre du personnel de la compagnie aérienne. (De quoi relancer le fantasme de l’hôtesse de l’air… Ha Natacha !)

D’après les commentaires, il y a quelques cas de sexe entre deux membres du personnel (un malentendu sans doute ?), mais la majorité des rapports sont des rapports entre un membre du personnel et un passager (Le service à bord est primordial…). Toutefois, le zèle n’est pas sans risque puisque 14 % des personnes ayant eu des relations sexuelles avec un membre du personnel ont été surprises en pleine action !

LES TOILETTES ONT LA COTE

Car il faut être honnête, il y a peu d’emplacements qui se prêtent aux rapports sexuels à bord. Encore moins quand on est assis sur le siège du milieu… (Alors, quelles sont les meilleures zones érogènes de l’appareil ?)

Les toilettes sont le lieu choisi par 59 % des personnes, ce qui n’est pas surprenant, car c’est l’endroit le plus privé dans un avion, bien que l’un des plus exigus. Cela dit, quelque 13 % des personnes ayant eu des rapports sexuels dans les toilettes ont été surpris.

Les autres membres du mile high club ont eu des rapports sexuels sur leur siège (31%) et 9 % des répondants affirment en avoir eu aussi dans la cuisine de bord. Certains ont indiqué avoir eu des relations sexuelles dans le cockpit de l’avion, mais le croisement de données a permis de découvrir que la grande majorité d’entre eux étaient des avions privés ou des avions légers.

LA NUIT, MAIS…

La majorité des passagers (68 %) ont profité des vols de nuit pour s’envoyer en l’air.

Sans doute que c’est plus tentant, en effet, lorsque de nombreux passagers dorment et que l’avion est beaucoup plus silencieux.

Néanmoins, un pourcentage plus élevé de personnes ont été surprises en train d’avoir des relations sexuelles sur des vols de nuit que des vols de jour. (voir infographie ci dessous)

Comme on peut s’y attendre, le sexe en avion est beaucoup plus rapide que sur le plancher des vaches. La majorité des gens ont eu des rapports sexuels qui ont duré 10 minutes, comparativement à une moyenne d’approximativement 16 minutes sur terre, selon les résultats d’un autre sondage international de Saucy Dates.

Statistiquement parlant, la plupart des gens ne se font pas attraper dans leurs ébats avec 86 %… qui s’en tirent bien, si l’on peut dire. Il aurait été intéressant d’affiner un peu plus les résultats pour connaître les sièges qui offrent le plus… « d’opportunités ».   Pour les 14 % de malchanceux (ou trop bruyants ?), ils sont pris sur le fait, soit par d’autres passagers, soit par le personnel… mais partagent tous le même grand moment de solitude. Alors, choisis ton Club !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY