L’action de Thomas Cook s’effondre

Le groupe Thomas Cook vient pour la deuxième fois de réviser à la baisse ses prévisions de résultats à la baisse. L’action en bourse du voyagiste se casse la figure, dès le début de la semaine. Quelles en sont les raisons ?

Des prévisions de résultats en baisse

La plupart des TO affichaient en Juin leur optimisme pour l’été 2018.
Désormais, il faut croire que les fortes chaleurs auraient impacté les ventes chez Thomas Cook. Thomas Cook a réduit sa prévision de bénéfice opérationnel pour 2017-2018, à 280 millions de livres (312 millions d’euros). Le groupe estimait auparavant un résultat sur une fourchette de 323 et 355 millions de livres sterling (soit 361 et 396 millions d’euros). Ce résultat légèrement inférieur aux prévisions va peser dans le prochain exercice.

Les fortes chaleurs ou les tempêtes seraient responsables

Pour justifier cette baisse de résultats, Thomas Cook évoque les fortes chaleurs qui ont incité les allemands, les anglais ou les scandinaves à rester à la maison.

La faible demande aurait obligé le voyagiste à baisser le prix de ses séjours vers le sud en août et septembre.

La concurrence serait plus forte que prévue

Il semble que le marché est davantage concurrentiel. Si on observe un retour de la Tunisie, de la Turquie et de l’Egypte, c’est l’Espagne qui aurait eu des problèmes de surcapacités.

Par ailleurs, les ventes se seraient réalisées trop tardivement. Il faut souligner que la Coupe du Monde de Football en Juin aurait pu avoir un léger impact.

Mais ce sont les long-courriers qui seraient responsables

Les réservations de l’été en matière de séjours et de vols seraient en progression de 12 %. Cependant les long-courriers auraient été délaissés, ce qui ferait baisser le panier moyen de 5 %.

TUI sera-t-il impacté lui aussi ?

TUI avait déjà indiqué qu’il atteindrait tout juste ses prévisions et avec les mêmes raisons que son concurrent, Thomas Cook. TUI devrait publier faire une annonce cette semaine. Les actions de TUI ont d’ailleurs bien souffert lundi dernier après l’annonce négative sur Thomas Cook.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY